Histoire de ma vie jusqu’à ce jour - Épisode 87 - Vie familiale à Fresnes

in fr •  5 months ago

Adaptation in French of The Story of My Life so Far - Part 87

Ceci est l'histoire de ma vie jusqu’à ce jour.
A lire avant: Histoire Courte de ma Famille en France


ma_photo.png

L'histoire commence ici.
Épisode précédent: #86


Quand Syrille et Gaëlle sont arrivés en France du Cameroun, ils étaient en fait des immigrants illégaux. Les seuls papiers d'identité qu'ils avaient étaient leurs certificats de naissance camerounais. Et sur ces certificats de naissance, l'année de naissance de leur mère, Madel, avait été modifiée de 1963 à 1968. Pour Syrille qui était sensé être né quand sa mère n'avait que douze ans, cela aurait du paraître suspect, mais personne n'a jamais fait aucune remarque à ce sujet.

Cependant, cela ne les a pas empêchés d'aller à l'école. A ce moment-là au moins, les écoles ne s'opposaient pas à accueillir un enfant qui vivait dans leurs zones. Ainsi, Gaëlle est allée à l'école maternelle dès son arrivée, et les trois autres, Roseline, Betty et Syrille sont allées à l'école primaire.

Gaëlle qui ne parlait pas du tout français à son arrivée l'a appris très rapidement, surtout en interagissant avec ses frères et sœurs et les autres enfants de la maternelle. Avant Noël 1987, elle pouvait avoir une conversation intelligible avec nous.
Pour la prononciation, elle a eu du mal à maîtriser le «R» tel qu'il est prononcé par la plupart des Français. Elle a commencé par le le prononcer comme le «J» en espagnol. Il lui a fallu plusieurs mois pour obtenir le son correct.

À table, pour le dîner, Gaëlle était assise à ma gauche. Souvent, au milieu d'une conversation entre moi et les autres enfants, elle me tirait le bras et disait «Papa, papa ...». Pour lui apprendre que ce n'était pas poli d'interrompre une conversation, je l'ignorais, jusqu'à ce qu'il y ait une pause dans la conversation. Alors, lorsqu'on lui demandait ce qu'elle voulait me dire, elle prenait un air très triste et nous disait: "A cause de vous, j'sais plus c'que j'voulais dire!".

Il y avait une petite cour à l'arrière de la maison à Fresnes, avec un cerisier. Les enfants pouvaient y jouer après l'école. Et ils grimpaient sur le cerisier, bien sûr.

Roseline avait le désir de cultiver des plantes. Sur le devant de la maison, elle avait planté des plants de fraises, et chaque jour, après l'école, elle allait admirer les fruits qui rougissaient lentement.
Un jour, elle fut tristement déçue de découvrir que les fraises avaient disparu: Syrille, qui était rentré de l'école avant elle, les avait cueillies et les avait mangées. Plus de 30 ans plus tard, nous parlons toujours de cet incident!

La suite Épisode 88


Résumé
Épisode 1 - Épisode 2 - Épisode 3 - Épisode 4 - Épisode 5 - Épisode 6
Épisode 7 - Épisode 8 - Épisode 9 - Épisode 10 - Épisode 11 - Épisode 12
Épisode 13 - Épisode 14 - Épisode 15 - Épisode 16 - Épisode 17 - Épisode 18
Épisode 19 - Épisode 20 - Épisode 21 - Épisode 22 - Épisode 23 - Épisode 24
Épisode 25 - Épisode 26 - Épisode 27 - Épisode 28 - Épisode 29 - Épisode 30
Épisode 31 - Épisode 32 - Épisode 33 - Épisode 34 - Épisode 35 - Épisode 36
Épisode 37 - Épisode 38 - Épisode 39 - Épisode 40 - Épisode 41 - Épisode 42
Épisode 43 - Épisode 44 - Épisode 45 - Épisode 46 - Épisode 47 - Épisode 48
Épisode 49 - Épisode 50 - Épisode 51 - Épisode 52 - Épisode 53 - Épisode 54
Épisode 55 - Épisode 56 - Épisode 57 - Épisode 58 - Épisode 59 - Épisode 60
Épisode 61 - Épisode 62 - Épisode 63 - Épisode 64 - Épisode 65 - Épisode 66
Épisode 67 - Épisode 68 - Épisode 69 - Épisode 70 - Épisode 71 - Épisode 72
Épisode 73 - Épisode 74 - Épisode 75 - Épisode 76 - Épisode 77 - Épisode 78
Épisode 79 - Épisode 80 - Épisode 81 - Épisode 82 - Épisode 83 - Épisode 84
Épisode 85 - Épisode 86

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Je ne mangerais jamais nos fraises sans me concerter avec ma femme. Elle m'en voudrait pour au moins trente ans aussi 8-).

·

Elle m'en voudrait pour au moins trente ans aussi

Il n'y a plus depuis longtemps de rancune entre mes enfants pour cet incident, mais on l’évoque de temps en temps pour nous rappeler cet époque.

Je suis sûr que ta femme t'aurais pardonné avant trente ans ;-)

·
·

Je ne suis pas sûr; elle est singulière quand il s'agit de fraises. Autrement, elle est très gentille.

Very nice thought.. I like your posts.. it makes me stay motivated.. I will always follow you sir.. thank you very much