Nara, de Nigatsu-do à Kasuga

in fr •  11 months ago

Visiter la ville de Nara c’est une belle promenade pour aller de temple en temple, quasiment tous situés à l’intérieur d’un grand parc dans lequel se mélangent touristes et daims en liberté.

A l’Est du Todai-ji et de son immense Bouddha, je suis le flot continuel de visiteurs en direction du Nigatsudo, littéralement « le hall du deuxième mois ». A l’origine, se tenait une cérémonie le deuxième mois du calendrier lunaire, à savoir Mars. On y vient y prier pour la bonne fortune et la protection contre les désastres.

nigatsudo-1.jpg

Pour arriver au temple, il faut monter un long escalier de plus de 70 marches, qui participe largement à l’ambiance du lieu. L’accès est gratuit, ce qui est assez rare pour un temple et cela mérite d’être signalé.

nigatsudo-2.jpg

nigatsudo-3.jpg

Construit sur le flanc du mont Wakakusa, son intérêt est ce bâtiment qui surplombe la ville de Nara et offre une vue sur ses anciennes structures et ses paysages urbains. Les visiteurs s'alignent le long de son balcon pour réfléchir sur la vue spectaculaire.

Tout autour du temple, une série de lanternes se mêlent à un entrelacement de poutres. L’architecture est de toute beauté. Il y a beaucoup de monde et le Nigatsu-do semble être un passage obligé de tous ceux qui vont visiter le Todai-ji.

nigatsudo-4.jpg

nigatsudo-5.jpg

nigatsudo-6.jpg

Ma route continue autour du parc de Nara vers la dernière destination de la journée : le sanctuaire Kasuga.

En y allant, je me peux m’empêcher de penser à la citation de Confusius : « Le bonheur n'est pas au sommet de la montagne mais dans la façon de la gravir ».

L’intérêt de ce sanctuaire est dans les centaines (voir milliers) de lanternes qui bordent le chemin et les escaliers qui y mènent. Elles sont parfois disposées sur plusieurs rangées tant il y en a.

kasuga-1.jpg

kasuga-2.jpg

L’ambiance est saisissante avec ces lanternes de toutes tailles, et souvent recouvertes par la mousse et le lichen. Signe du temps qui passe. Parfois des cerfs s’y reposent, regardant passer les touristes qui se font une joie de les photographie. Ces animaux ont la vie belle, stars d’un jour au milieu de cet espace boisé.

kasuga-3.jpg

Arrivé au sanctuaire après une longue promenade, je découvre plusieurs bâtiments d’une traditionnelle architecture shintô.

Les nombreuses petites lanternes suspendues, il doit y en avoir des centaines, sont des offrandes de fidèles. Elles apportent une indéniable touche esthétique dans cette ambiance rouge vermillon.

kasuga-6.jpg

kasuga-4.jpg

kasuga-5.jpg

Comme il y a de nombreux chemins menant au sanctuaire Kasuga, et qu’il est un peu à l’écart des autres sites, l’endroit est plus calme. Je retrouve enfin cette quiétude qui m’est chère. L’ambiance y est relaxante, avec cet air humide.

kasuga-7.jpg

kasuga-8.jpg

C’est sur cette dernière impression que je reprend la route de la gare et mon train pour Kyoto. Nara est vraiment une ville incontournable si vous passez quelques jours dans l’ancienne capitale impériale. C’est une véritable plongée dans l’histoire du Japon, un espace préservé où l’on s’imagine être au temps des samouraï et des geisha marchant à petits pas dans leur kimono.

C’est peut-être un cliché du Japon mais c’est l’image qu’il me plait de conserver.

Si tu aimes cet article, n'hésite pas à upvoter / commenter / resteemer !

Les précédents épisodes de mon voyage :

42 - 41 - 40 - 39 - 38 - 37 - 36 - 35 - 34 - 33 - 32 - 31 - 30 - 29 - 28 - 27 - 26 - 25 - 24 - 23 - 22- 21 - 20 - 19 - 18 - 17 - 16 - 15 - 14 - 13 - 12 - 11 - 10 - 9 - 8 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Encore une belle petite promenade en votre compagnie ! Upvoté à 100% !

·

Merci, c'est toujours un plaisir et la curation que tu fais chaque jour est super !

Comme toujours une belle promenade avec de superbes photos. Ce qui m'avait beaucoup marqué c'était les temples avec toute cette mousse et lichen qui m'arrachait du temps présent lorsqu'il n'y avait plus un bruit.

Dépaysant. Merci pour le voyage!