Qu'est-ce que la blockchain ?steemCreated with Sketch.

in blockchain •  2 years ago

Qu'est-ce que la blockchain ?

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle.
définition Blockchain France

Une blockchain est une base de données publique et distribuée. Cela signifie que des milliers de personnes en disposent d'une copie et que toutes ces personnes en vérifient la véracité des informations. Les données anonymisées sont donc naturellement accessibles à tous et incorruptibles, rendant les audits gratuits et réguliers.

Cette structure de données s'appuie sur les éléments de cryptographie que sont les arbres de Merkle (1979), les signatures de Lamport (1981) et PGP (1991). Cette manière de stocker les donnés procure à la blockchain des propriétés intrinsèques de sécurité et d'anonymat. Si ces concepts ne sont pas nouveaux, c'est en 2007 qu'ils trouvent une nouvelle portée avec l'arrivée de Bitcoin, probablement écrite par une équipe de développeurs sous le fameux pseudonyme de Satoshi Nakamoto.

La blockchain est considérée être une innovation de la même ampleur qu'internet à son époque. Pour illustrer son impact dans le monde professionnel, un consortium composé des acteurs financiers les plus puissants au monde a même été créé : R3 élabore des solutions blockchain applicables au monde actuel de la finance internationale. Parmi ces acteurs sont présents HSBC, Goldman Sachs, Barclay's, Bank of America et Satander.

La bockchain, une base de données résiliente

La différence entre une base de données traditionnelle et une blockchain réside principalement dans sa décentralisation. En effet, une blockchain n'a pas de serveur central. Il s'agit d'un réseau composé de nœuds, tel un filet et ses intersections. Chaque nœud de ce filet détient la base de données ; les requêtes émises à un nœud de ce filet sont propagées à tous les nœuds instantanément. Coupez le lien entre deux nœuds : le filet se porte bien et les deux nœuds séparés communiquent toujours par intermédiaires. Attrapez un nœud, tirez dessus et coupez ses quatre liens : le filet est toujours là, la base de données est intègre.

Le Wallet

Les utilisateurs de la blockchain sont identifiés par une clé publique : un chiffre très long et unique. Cette clé publique, que tout le monde peut voir, est associée à une clé privée, dont seul l'utilisateur dispose et qui lui permet d'effectuer des actions avec son compte. Pour faire simple, cela pourrait s'apparenter à un pseudo publique (clef publique) et un mot de passe privé (clef privée), à la différence notable que les deux clefs sont hautement sécurisés et générées aléatoirement. Nous prendrons bitcoin pour exemple ; à moins qu'ils ne soient référencés, tout le monde sait que A a envoyé 3 bitcoins à B, mais personne ne sait qui sont A ou B.

Les crypto-monnaies

La plupart des blockchains sont liées à une crypto-monnaie qui leur est propre. Ce jeton virtuel détient de la valeur, car c'est une denrée boursière soumise à la loi du marché. Son nombre est limité et le processus de création monétaire est propre à chaque blockchain. Chaque crypto-monnaie orchestre tous les échanges qui prennent place sur sa blockchain et peut être automatiquement échangée contre d'autres crypto-monnaies. Il existe aujourd’hui près de 800 crypto-monnaies différentes, qui représentent [chiffres 10 avril 2017 / source : coinmarketcap.com] :

  • un volume journalier de transaction de 700 millions de dollars
  • un volume global de 30 milliards de dollars

Blockchain et confiance, la machine à consensus

La confiance portée à la blockchain émane du fait que son registre soit publique et distribué : cela en fait une base de donnée infalsifiable.

Sur une blockchain, tous les nœuds du réseau vérifient simultanément chaque transaction pour l'autoriser ou non. Si un nœud autorise une transaction frauduleuse, tous les autres nœuds présents sur cette blockchain ignorent cette transaction : elle ne peut avoir lieu. Ainsi, la vérité d'une blockchain ne peut être modifiée sans consensus.
L'état de la blockchain - la balance de chaque compte - est ainsi défini par le consensus des nœuds.

Smart Contracts

Il est possible sur certaines blockchains d'insérer un programme dans la base de données. Lorsqu'un programme est posté sur ce type de blockchains, un compte lui est créé et son code informatique permet de manipuler la valeur stockée dans son wallet.

Un smart-contract est sa propre crypto-banque, avec ses propres règles. Il est donc possible, grâce à une simple transaction envers un smart-contract, de déclencher une fonction (ou processus) en lui fournissant éventuellement des paramètres choisis. La fonction appelée vérifie que l'utilisateur est habilité à l'exécuter et pourra effectuer des actions parmi les suivantes :

  • opérations sur le capital du smart-contract,
  • opérations sur le capital attaché au message reçu,
  • transfert de valeur à un ou plusieurs wallets,
  • transfert de valeur à d'autres smart-contracts,
  • appel de fonctions d'autres smart-contracts,
  • tenir des comptes au sein du smart-contract,
  • modifier des données dans la mémoire du smart-contract.

Une fois combinées, ces actions simples permettent la construction d'une logique plus complexe.

La nature inaltérable de la blockchain confère au smart-contract une propriété extraordinaire : l'intégrité du code. En effet, dans les applications de haute sécurité, il est nécessaire de vérifier que le code n'a pas été modifié par un intrus. Dans la blockchain, un programme ne peut pas être altéré par une personne malveillante. En revanche, il est tout à fait possible pour un utilisateur - qui en possède l'autorisation - de publier une nouvelle version du smart-contract.

Les transactions à destination du smart-contract peuvent être originaires de personnes physiques, de sites web, de logiciels, de smart-contracts ou même d'objets connectés. Il est donc possible d'interagir avec les smart-contracts depuis le monde réel, ouvrant cette nouvelle technologie à tous les domaines du marché.

CC-BY-SA Pierre-Alexis Ciavaldini

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Salut, c'est sympa de lire de temps en temps un article en fr.
Ton projet Résance est tjr en cours !?

·

Oui, on s'appelle MakerNet maintenant :) makernet.org pour rester informé de la sortie de la plateforme