Projet : TERAA par Samouraï Coop (Compte-rendu ouvert par le fondateur)

in teraa •  2 years ago 

Banière TERAA SC 1600x630.jpg

Chère communauté Steem,
Bonjour à vous,

Aujourd'hui, j'ai décidé de vous faire un compte-rendu rapide, instinctif, et spontané de nos avancées sur le projet TERAA, durant ma pause de goûter.

Je m'appelle A. (mon prénom importe peu, mon travail est un projet coopératif impliquant bien plus que ma modeste personne), j'ai 29 ans, et j'ai grandi en banlieue sud de Paris, à Massy. Mon parcours est souvent jugé atypique par certains, entre milieux associatifs divers, milieux tech, et parcours professionnel en production audiovisuelle et musicale (maison de disques, télévision, publicité).
Il y a quelques années je décide d'interrompre mon parcours professionnel pour me consacrer pleinement à mes valeurs de vie, à une vision qui est belle et bien là depuis plusieurs années, et à ce que j'espère être une piste d'avenir plus 'juste' pour nos sociétés.

Depuis 4 ans, je travaille à la création d'un lieu coopératif innovant, empruntant des bases philosophiques à la culture P2P, à l'éthique des hackers, de l'opensource, et les mélangeant (habilement on l'espère) aussi bien aux valeurs de l'Économie Sociale et Solidaire que des arts martiaux.

TERAA, qui signifie 'Temple' en japonais, se découpe en deux parties distinctes et complémentaires :

  • Un lieu physique (outils de productions audiovisuels, espaces de travail, ateliers, jardins, datacenter, mining...)
  • Un temple digital (plateforme de ressources, vidéos, documents, tutoriels, articles, diy...)

Communiqué de Presse TERAA 5.png

La complémentarité de ces deux "temples" s'explique par des constats très simples :
Dans une société basée sur l'image, il faut créer des ressources d'éducations, de sensibilisations, et d'auto-formations qui permettent à tous d'ouvrir des perceptions nouvelles, d'accéder librement aux contenus, et même d'y contribuer.
Utiliser l'image, la vidéo, et les contenus audiovisuels & artistiques est donc une base de communication que l'on veut saine, et à usage d'éducation, de divertissement... de partage de connaissances.

De l'autre côté, pour entrer dans le 'réel' et atteindre le grand public, les Blockchains auront besoin de lieux physiques permettant de mettre des visages, et des outils palpables à la disposition du grand public comme des professionnels.
Je tente par cette approche "physique" d'une technologie numérique, de nourrir l'un et l'autre en même temps.
Ne pas "promouvoir" comme un publicitaire, mais tout simplement par l'usage, pur et concret, et la création de ressources ouvertes à ceux qui ne demandent qu'à comprendre, expérimenter, utiliser.

Sur TERAA (physique comme digital), les Blockchain permettront par exemple :

  • De rémunérer les créateurs de contenus (tutoriels, vidéos, clips, articles, manuels...)
  • De réserver, et payer des locations d'espaces (studios, ateliers, co-working)
  • De payer des services (un café au bar, une séance de kiné, un développeur ou un graphiste...)
  • D'assurer une gestion démocratique du lieu et des espaces avec transparence
  • D'inventer de nouvelles formes de coopérations, tant ultra-locales & internes qu'internationales et décentralisées.
  • Promouvoir et aider au financement de projets divers en accord avec les valeurs des usagers et coopérateurs.

Capture d’écran 2018-02-05 à 15.33.58.png

Après 4 ans de travail, la constitution d'une équipe de professionnels solide sur les différents volets de TERAA et des centaines d'heures de travail sur le modèle économique, le fonctionnement démocratique du lieu, la gouvernance globale, l'insertion de volets complémentaires variés faisant partie de notre adn (permaculture, auto-production artistique, consulting blockchain...).

Voici pour moi venu le temps de vous partager librement mes avancées, sous forme de dates clefs :

► Phase préalable - Réflexion - Conception & Recherche
→ 2007 à 2016 : OSMOSE - Expérimentation sous statut associatif de procédés de mutualisation (osmosecollective.com)
→ 2014 à 2016 : Travail d'analyse et de documentation sur les milieux coopératifs (SCOP/SCIC), Tiers-Lieux, Hackerspace, espaces "collaboratifs" (je n'aime pas ce mot, car il révèle ici une notion de co-working purement lucratif), ainsi que des lieux d'innovations divers à travers l'Europe.
→ Juillet 2016 : Prix 'Coup de coeur du jury' de la formation Campus Coopérative 2016
Prix décerné par l'Université de Poitiers, Crédit Coopératif, Alternatives Économiques, la NEF, URSCOP & CGSCOP.
→ Août 2016 à Août 2017 : recherche d'un bâtiment correspondant aux besoins du projet (France entière)

Plan TERAA Découpe.png

► 2017 : Début du travail sur la zone Paris Saclay (Massy-Palaiseau)
→ Avril 2017 : Création de Samouraï Coop (SARL SCOP) : Coopérative de production innovante
→ Août 2017 : Découverte du bâtiment à l'abandon (Ancien centre des impôts de Palaiseau)
→ Rencontre du Ministère des finances publiques à qui appartient le bâtiment.
→ Septembre 2017 :

  • Début de l'étude du bâtiment
  • Prise de contact avec les prestataires (désamiantage, réhabilitation, mise aux normes PMR & Isolation, énergie...)
  • Début des recherches d'accords de principes de locations (start-ups, entreprises, associations, freelances, labels...)
  • Prise de contact avec les institutions locales (Mairie, Département, Région, Banques, Financeurs solidaires...)

► Chiffrage - Étude de Marché - Plan d'Affaires
→ De octobre à décembre :

  • Travail de chiffrage complet (architectes, aménageurs, prestataires ENR, désamiantages, équipements...)
  • Constitution d'une équipe de travail (D.A.O) assurant un suivi du projet
  • Fin du D.L.A (Dispositif Local d'Accompagnement) par Essonne Active (suivi du projet & de Samouraï Coop)

Capture d’écran 2018-02-05 à 15.33.47.png

→ Janvier :

  • Rencontre & présentation officielle du projet auprès des financeurs (BNP Paribas, Crédit Coop, Société Générale, France Active, La NEF) : d'excellents retours, encourageant à continuer le travail sur cette lancée pro-active.
  • Rencontre des institutions locales & nationales : Région Ile de France pour subventions, Agence Climat & Transition Énergétique Sud Essonne, Mairie de Palaiseau.
  • Rencontres institutionnelles complémentaires : Europe Créative
  • Recherche de mécènes, subventions complémentaires, aides financières diverses...
  • Début du travail de communication (website, campagne de communication et de présentation du projet)

→ Février :

  • Rencontre à venir : Direction Générale de l'URSCOP & de la CGSCOP à venir.
  • Présentation de nos demandes d'emprunts auprès des banques
  • Suite du travail de communication (website, interviews, communication, vidéos & animations (via d.tube)
  • Mise en avant de la Blockchain Steem, Dtube, Busy.org et de Blockchains qui ont du sens pour nous.
  • Discussion en cours avec les projets & Blockchain :
    Ark.io, Musicoin, Audiocoin, P2P.legal, 97.network... dont nous apprécions les projets.

Communiqué de Presse TERAA 4.png


► Compte-rendu des objectifs en cours & de la roadmap à venir :

  • Recherche de mécènes à hauteur de 250k€ minimum (entre 250k et 500k)
  • Discussion en cours sur deux versants complémentaires 1) Institutions 2) Blockchains

À ce stade de mon travail, les retours sur ce projet sont très excitants et encourageants.
Cependant, je me dois d'être à la fois TERAA-terre, réaliste, et transparent :
Il reste à notre modeste structure (SARL SCOP, immatriculée en avril 2017) la mission ambitieuse de rassembler au minimum 250 000€ en fonds propres pour parvenir à ses fins (pour accéder aux emprunts bancaires notamment) :
Acheter, et réhabiliter ce bâtiment de 2500m2.

Cette tâche peut sembler dérisoire vu l'ampleur du budget (3,5millions d'euros au total) et le travail déjà abattu, cependant nous n'avons à ce jour pas trouvé cette somme, et devons restés très concentrés sur cette dernière tâche.

Capture d’écran 2018-02-05 à 15.34.48.png

En tant que fondateur & gérant de Samouraï Coop, j'ai pris le parti de continuer à ne pas me rémunérer sur cette année 2018, afin de continuer à générer un capital le plus important possible.
Mon associé principal, Yohann Grignou, réalisateur, fait de même...
Ce projet est un projet de vie, en lequel nous croyons fondamentalement, et qui prend une place des plus importantes dans la vision que nous avons d'un avenir plus juste, plus coopératif, et tourné vers le partage des savoirs, de l'éducation, et des outils de production.

Nous sommes déterminés à faire éclore ce projet certes très ambitieux, mais qui se veut pérenne, et équilibré dans son modèle économique, une fois les investissements colossaux de départ surmontés.
Pour cela nous visons :

  • des contrats importants que nous injectons entièrement en capital propre de TERAA (audiovisuels).
  • des dons divers, allant du petit soutien aux mécènes importants.
  • des relais de communication très forts, et le soutien des communautés qui se reconnaissent dans ce projet disruptif.

Un jour, nous l'espérons de tout coeur, nous pourrons prouver au monde entier qu'une jeune coopérative innovante peut créer un outil novateur à destination de TOUS les publics, et servir à la fois un territoire, et une philosophie ouverte, de partage de compétences, et de savoirs.

Parfois, ce combat m'use, sincèrement, par ce qu'il implique à différentes échelles pour pouvoir naître.
Comme me le disent régulièrement certains interlocuteurs : Le nerf de la guerre reste l'argent.
Effectivement, c'est vrai.
Et cela ne devrait pas l'être ici, dans la mesure où un projet de ce type débloque des centaines de milliers de situations, et réponds à des besoins concrets, palpables, et diagnostiqués par des années de travail.
J'ai décidé de ne pas me décourager, et cette détermination paye de jours en jours.
Je ne remercierai jamais assez mon équipe, ainsi que mes entourages, de suivre, soutenir, et m'épauler dans ce combat.

Capture d’écran 2018-02-05 à 15.36.31.png

Un jour, je l'espère, je relirai ces mots inscrits sur Steemit, avec la fierté de n'avoir rien abandonné durant toutes ces années, malgré les coups de mous, et les doutes.

Force, à celles & ceux qui se battent au jour le jour partout dans le monde, pour faire éclore un monde de partage, disruptif et tellement novateur qu'il offre par l'existence même de sa pensée, un combat intense de pensées avec un monde individualiste qui n'a plus lieu d'être, et qui s'effritera un jour... peut-être.

De la part d'une poussière d'étoile, qui se battra corps & âmes comme un Samouraï, pour des valeurs fortes de coopérations et de partage :
Un jour, nous arriverons à rassembler, à partager au lieu de diviser.
Notre projet n'a rien d'utopique, il entre dans le concret, étape par étape, paisiblement.
La seule chose que l'on assume comme une utopie est la finalité de TERAA :
un réseau P2P de lieux à travers le monde, servant de "noeuds" à toutes les formes de coopérations possibles.
Un jour viendra, où peut-être, ceci ne sera pas une utopie.

Nous sommes garés juste là :
→ www.cooperativesamourai.com/projet-teraa

Datalove & Bonnes manières,

A.
pour Samouraï Coop
À votre service & à celui du futur.
→ www.samourai.coop

Capture d’écran 2018-02-05 à 15.35.20.png

Bonus : Note d'intention Philosophique & Objectifs du projet.
Capture d’écran 2018-02-05 à 15.58.18.png

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Je viens de lire en diagonale et je me reserve une bonne lecture pour demain matin.
C est assez prometteur. Bravo. Tu te trouves en france ?

Hello! Merci pour ton retour. Oui, nous sommes basés en banlieue sud de Paris, en Essonne.

Alors, j'ai pris mon temps et cette fois ci j'ai tout lu attentivement. Ca a vraiment l'air d'etre un bon projet. Je vous soutiens en tout cas.
Deux questions :
1/ pourquoi ne pas chercher un financement type ICO ? même en partie ou en complément.
2/ lorsque vous serez de passage sur Strasbourg, faites moi signe histoire de faire une interview pour la communauté steem francophone.

Merci beaucoup pour tes retours siavach !
Pour te répondre :
1/ nous y avons songé, et n'avons pas encore dit notre dernier mot sur le sujet.
Un whitepaper complet est prêt... expliquant en détail la démarche incluse dans le projet, côté Blockchain (cryptomonnaie à potentiel local au départ sur la zone Paris Saclay, notion de démocratie, de protection du spéculatif, de financement du lieu...).
Monter une ICO en France est plutôt compliqué (surtout sur un statut de SCOP, cela n'a encore jamais été fait...!) pour en avoir discuté avec plusieurs équipes FR, et que nous n'avons pour le moment pas les ressources humaines en interne pour travailler sur ce volet avec le même niveau d'expertise que sur les autres.
Le fait est que nous sommes une jeune structure et qu'il faut trouver rapidement les profils pointus qui croient autant que nous en le projet, et ont les compétences et qualifications pour travailler le montage complet, tant technique que légal... À ce jour, nous n'avons pas encore les reins financiers pour assurer cela avec le sérieux que l'on veut.
Dans notre road map, nous l'avions en tête dés lors que nous avions réunis les financements pour le bâtiment (fin mars maximum), afin de démarrer les travaux "numériques" en même temps que les travaux "physiques".
Nous réfléchissons encore à la possibilité d'avancer cette étape dans la roadmap...
Les retours des institutions (qui représentaient l'étape 1°) sont très bons, et encourageant, et peut-être que stratégiquement, nous allons devoir accélérer dans la voie de l'ICO si nous n'arrivons pas à réunir les fonds de façon "classique". Le fait est qu'il y a un gros travail législatif et technique, nous serions une première mondiale...
Les prochaines semaines seront décisives dans cette prise de décision.

2/ Je passe par Strasbourg le 14 mars, dans le cadre du Meet-up Alsace Blockchain, sur lequel je suis invité à présenter le projet et la vision que je porte à travers le projet TERAA. Peut-être est-ce une occasion ?

J'espère avoir répondu à tes interrogations ! :)
Au plaisir d'en discuter, & merci de l'intérêt que tu nous portes!
A.

bienvenue sur Steem ! on continue la suite sur notre Télégram pv ;)

Avec plaisir, et merci pour l'accueil !