Des additifs dans mon assiette ?

in fr •  last year


[image credits: Pixabay]

Il y a environ 7 ans, j’ai commencé à m’intéresser de façon plus active au contenu de mon assiette. Je me suis, entre autre, interrogée sur les additifs alimentaires.

Pour mieux comprendre, j’ai lu et/ou visionné un certain nombre de documentaires et d’articles sur le sujet. Aujourd'hui, j'ai voulu partager avec les Steemiens et les Steemiennes, le résultat de ces recherches. Bien sûr, j'ai dû me remettre à jour, car certaines choses ont un peu changé depuis!


Qu’est-ce exactement qu’un additif alimentaire ?

Il y en a plusieurs sortes et leurs fonctions varient.

En gros résumé, il s’agit d’une substance ajoutée à un produit pour lui donner une texture particulière (émulsifiant, épaississant), pour améliorer sa conservation (agent conservateur), pour améliorer sa saveur (exhausteur de goût), pour le colorer, etc.


[image credits: Pixabay]

Il peut être d’origine naturelle ou un produit de synthèse.

Le site les-additifs-alimentaires.com dénombre ainsi plus de 640 additifs alimentaires différents alors que selon le site quechoisir.org, plus de 300 seraient autorisés en France.

Mais pourquoi utiliser des additifs alimentaires?

Nous vivons dans une société de consommation et de production de masse. Entre le moment de la fabrication, la mise en marché, l'achat par les consommateurs et la consommation du produit, plusieurs jours/semaine/mois peuvent s'écouler.

Les saveurs, les couleurs et les textures peuvent être altérées et ainsi, rendre le produit moins attractif, voir carrément impropre à la consommation.

Les additifs sont donc nécessaires pour s'assurer qu'un aliment transformé reste intact jusqu'à nos papilles...

Les additifs alimentaires sont-ils dangereux pour la santé?

La réponse à cette question est assez complexe.


[image credits: Pixabay]

Depuis l’Antiquité, de nombreuses substances ont permis d'améliorer la conservation des aliments. Habituellement, ces ingrédients donnaient aux aliments un goût ou une texture particulière : le sel, le sucre, le citron, le vinaigre, les nitrites…

Aujourd’hui, la technologie permet de cibler directement le principe actif ayant l’effet désiré pour un produit « X ». C'est ainsi que l'on peut épaissir du lait, par exemple, sans augmenter la quantité de matière grasse.

Sa quantité étant très faible par rapport aux autres ingrédients, on a tout le bénéfice de la propriété recherchée sans vraiment changer le goût du produit.

L’additif peut être d’origine végétale ou animale, mais aussi d’origine minérale, microbienne, fongique (levures, moisissures), gazeuse, enzymatique voir même, un pur produit de synthèse.

Par exemple, les carraghénanes sont extraits de certaines variétés d'algues et particulièrement utilisée pour leur propriétés gélifiantes dans les desserts lactés comme les flans, les yaourts, etc.

La règlementation à ce sujet est vraiment très stricte avec tout un système de code très précis pour identifier à quel groupe (sur les 24 environ autorisés dans l’UE) appartient l’additif en question. Pour être autorisé, il doit avoir prouvé son utilité et son innocuité.

Le groupe scientifique de l’EFSA (Europeen Food Safety Authority) a entamé depuis 2009, un énorme travail pour ré-évaluer la sécurité de tous les additifs alimentaires ayant été autorisé dans l’UE avant 2009.

Donc, les additifs sont sécuritaires ?

Ça serait tellement simple s’il en était ainsi!


[image credits: Pixabay]

Actuellement, on considère qu’environ 90 additifs (soit environ 1/4 de ceux disponibles sur le marché) seraient problématiques à forte dose (qui peut être cumulative dans le temps ie à dose répétée).

Le problème, c’est que justement… on ne connait pas les doses exactes ni les associations qui peuvent être nocives. Et les études pour évaluer leur dangerosité ont la vie dure.

Des études très intéressantes ont été menées, liant notamment certains colorants et le benzoate de sodium à des troubles d’hyper activité. Malheureusement, il y a tellement de biais que les conclusions ne peuvent pas être considérées comme une preuve scientifique.

Bah oui, ils sont comme ça les scientifiques! Il faut que les preuves soient irréfutables. En même temps, c'est ce qui fait que la science... est la science!

Outre les études scientifiques qui, pour l’heure, ne permettent pas d’évaluer les interactions entre les différents additifs, d’autres problèmes se posent.

La mondialisation

Eh oui! Elle a bon dos cette mondialisation!

Avec l’importation de produits venant du monde entier, la porte est ouverte à bien des dérives. Officiellement, les pays desquels l’Union Européenne importe ses produits doivent se conformer aux normes sanitaires en vigueur.

Mais est-ce vraiment toujours le cas ? Les autres pays se conforment-ils toujours à nos normes ?

On est en droit de se poser la question.

De nombreux scandales sanitaires ont éclatés les dernières années concernant des produits d’importation, comme l’histoire du lait frelaté venant de Chine et « enrichi » de mélanine pour le faire apparaitre plus riche en protéines, du quinoa vendu « bio » qui ne l’est pas à 100%, du bio qui n’en est pas du tout, etc.


[image credits: Pixabay]

Si on peut se faire « tromper » sur des ingrédients ou des modes de production, pourquoi pas sur des additifs, qui eux, ne sont pas soumis aux mêmes règlementations partout sur la planète? Existe t-il seulement une règlementation là dessus dans TOUS les pays? Bien sûr, ils doivent se conformer… mais peut-on réellement faire confiance les yeux fermés?

J’aimerais tellement…


En bref... on fait quoi avec tout ça?

Le mieux, c’est de s’informer et de faire nos choix.


[image credits: Myself]

Il existe de nombreuses listes sur Internet où sont identifiés les additifs alimentaires confirmés dangereux ou présumé dangereux et ceux considérés comme inoffensifs. Car oui, il y a des additifs inoffensifs, certains sont même bio ou Vegan, etc.

En tout état de chose, il est important de se rappeler que généralement, ce sont des doses très faibles que l’on retrouve dans les aliments. Hors, c’est l’accumulation qui fait la dose et la dose qui crée le danger. On peut aussi soupçonner les interactions, mais sans vraiment savoir lesquelles peuvent être problématiques ou au contraire, peut-être bénéfiques?

Donc pas de panique! Tout le contenu de vos placards n’est pas à jeter à la poubelle!

Quelques astuces simples à garder en tête

Impossible de se rappeler tous les additifs à éviter! A moins que vous ne soyez un(e) mordu(e) qui se repasse chaque étiquette de chaque produit à chaque achat au supermarché ? Ou encore que vous ayez une super application smartphone qui décrypte tout pour vous?
Si c’est le cas… dites-le moi!!!

Sinon, voici donc quelques trucs:

Une règle générale qui n’a rien de scientifique.

«Plus l’emballage est coloré et attractif, plus il faut se méfier»

En gros, la majorité des trucs pour enfants...


[image credits: Pixabay]

Se rappeler dans quels aliments se trouvent les additifs les plus à risque d'être nocifs:

  • Les produits qui se gardent « trop » longtemps sans être altéré et qui, normalement, ne se garderait pas aussi longtemps (exemple de certains pains industriels);
  • Idem pour les plats « prêts à manger » avec de longues périodes de conservation;
  • Ceux présentant beaucoup de colorants alimentaires (si plusieurs sont considéré sans danger, une quantité non-négligeable peut, au contraire, avoir des effets sur la santé).

Choisir les aliments les moins transformés possible:
L’idéal serait bien sûr de n’acheter que les matières premières pour cuisiner soi-même, ce qui n’est pas possible pour tout le monde. Toutefois, il existe de nombreuses astuces pour ne pas avoir à « trop » cuisiner, sans forcément acheter du « tout fait » industriel.

Choisir un maximum de produit frais ou fraichement cuisiné:
Pourquoi ne pas essayer les petits traiteurs ou artisans locaux? Des recettes simples et rapides ne nécessitant pas vraiment de « cuisiner », etc ?

Acheter local ou des produits cultivés et transformés en France/Union Européenne/localement:
Le but : éviter les produits qui viennent de trop loin et dont on ne connait rien des règlementations et modes de production…

Conclusion


[image credits: Pixabay]

Manger est un besoin vital et selon moi, cela devrait se faire aussi simplement que de respirer. Pourtant aujourd’hui, si on veut manger sainement, le chemin est loin d’être simple!

C’est souvent un combat que l’on mène entre nous même et/ou la société de consommation.

Entre:

  • Les mythes alimentaires qui sont crées, défaits, démontés, recréés;
  • Les habitudes alimentaires que l’on traine depuis l’enfance;
  • Les publicités vantant les mérites de tel produit ou les méfaits de tel autre…
  • L’envie de succomber à certaines saveurs même si on sait que le produit est néfaste pour nous…

Selon moi, manger doit rester un plaisir. A chacun de trouver son équilibre afin de se nourrir sainement, sans en perdre pour autant l’envie de manger.

Je pense que, si on peut être déçu de découvrir qu’un plat qu’on affectionne n’est pas très sain, il faut se réjouir des opportunités toujours plus nombreuses de découvrir de nouvelles saveurs… Et pas besoin de faire appel aux produits industriels bourrés d’additifs pour ça!

Bon appétit!



Et vous, qu'en pensez-vous ?

  • Portez-vous attention aux produits contenant des additifs alimentaires ? Lisez-vous les étiquettes de ce que vous achetez ?
  • Avez-vous déjà noté des effets que certains additifs alimentaires peuvent avoir sur vous ou sur des personnes de votre entourage ?
  • Ou êtes-vous plutôt du genre à vous faire plaisir car de toute façon, on va tous mourir un jour?

ANSE, Wikipedia

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Très bon article !

En ce qui me concerne, ça fais quelques mois que je m’intéresse de plus prés à l'alimentation et j'évite autant que possible de consommer des produits industriels transformés bourrés d'additifs en tout genre. Et les pesticides... peut être le sujet d'un prochain article ? :p Et il y aurait de quoi dire malheureusement, le système capitaliste y est pour beaucoup ^^

Manger sainement aujourd'hui n'est pas si simple et nécessite de s’intéresser un minimum et de s'informer davantage sur les pratiques des industriels.

Merci pour ton article et tes recherches menées :)

A bientôt.

·

Comme tu dis, manger sainement n'est pas simple aujourd'hui... Quant aux pratiques des industriels, même si elles sont fortement répréhensibles dans beaucoup de cas, il ne faut pas oublier qu'ils ont surtout cherché à répondre aux désirs des consommateurs, c'est à dire... nous.

Qui a décidé qu'un fruit ou légume moche était moins bon qu'un autre, uniforme et de couleur vive ? Qui a décidé qu'un pain qui se conservait plus longtemps valait plus la peine d'être acheté qu'un autre qui moisit plus vite? Qui a cherché à manger des tomates et des fraises 12 mois/années?

Bien sûr, les consommateurs ne s'imaginaient pas se faire abuser de la sorte et aujourd'hui, nous ouvrons les yeux sur une bien triste réalité. Mais en quelque part... c'est nous qui avons le pouvoir de faire changer les choses en refusant ce que les industriels nous ont fait avaler pendant des années. Sauf que cela demande de changer les mentalités et malheureusement, tout le monde n'y est pas prêt.

·
·

Oui je suis d'accord, à nous d’exiger plus de transparence désormais et de ne plus accepter les yeux fermés des produits qui pourrais nuire à notre santé. A nous de réagir et pour ça il faut que tout le monde s'y mettent... Mais j'ai l'impression que c'est un sujet qui prend de plus en plus d'ampleur et que beaucoup de gens commencent à prendre conscience de la chose, c'est positif et cela demandera du temps de changer tout le système mais c'est possible je l’espère :)

·
·
·

Comme tu dis, ça prend du temps, mais il y a énormément de progrès qui se fait actuellement. Moi, en tout cas, je constate vraiment une plus grande sensibilisation des gens, même si beaucoup restent encore réfractaires au changement... comme toujours!

Super texte mais j'ai deux petits commentaires

  1. Bah oui, ils sont comme ça les scientifiques! Il faut que les preuves soient irréfutables. En même temps, c'est ce qui fait que la science... est la science!

En fait, pour que ce soit de la science un énoncé doit être réfutable en théorie mais pas en pratique.

  1. «Plus l’emballage est coloré et attractif, plus il faut se méfier»

C'est comme les grenouilles dans la nature 0_o

(Je ne suis pas arrivée à faire apparaitre un 2)

·

J'apprécie beaucoup ce genre de commentaire, merci pour ton retour. Effectivement, l'énoncé doit être réfutable en théorie, mais pas en pratique... c'est un point sur lequel j'ai manqué de précision et pour être honnête, je l'avais même oublié! Rhalala... j'en connais un qui sera bien heureux de me "taper sur les doigts"! :P

Et ta comparaison avec la grenouille me fait bien rire! On devrait peut-être en mettre sur les emballages ? ;)

·
·

Ajouter

Avertissement, dans la nature les apparat sont synonyme de toxicité, c'est la même chose pour la pub!

Ce serait drôle!

·
·
·

Lol, j'adore!!! Effectivement, c'est très réaliste!!! ;)

Ne dis t'on pas que la bonne santé provient d'abord de ce que l'on trouve dans son assiette ? Merci de nous sensibiliser sur la notion des additifs alimentaires. Upvoté à 100% !

·

Un proverbe bien à point! ;) Merci à vous!

Ahah que j'aime ce genre d'articles !
Décidément on a bcp de points communs !
Alors ici comme tu as pu le lire sur mon profil j'achète enfin j'essaie d'acheter un max de produits non transformés !
Et biooooooo !
Par contre là où je suis moins d'accord avec ton article c'est sur le fait de ne pas avoir le temps de faire.
Franchement une salade, une soupe ou même un gratin c'est pas vraiment long à faire.
Je travaille (certe à 80%) mais quand même lol ! J'ai 3 enfants dont un qui n'a pas encore 2 ans. Les 2 grands ont tout 2 des activités la semaine et le mercredi et j'arrive à cuisiner donc vraiment quand on veut, on peut ;)
Bon après heureusement que je ne suis pas maniaque Hein parce que c'est le seul point où je suis un peu à la ramasse lol !!!!!

·

Je me doutais bien que tu apprécierais! ;)

Je suis d'accord que bien manger ne prends pas forcément toujours beaucoup de temps. Malheureusement, même ce peu de temps est parfois de trop pour certaines personnes... D'abord, il faut avoir l'envie de cuisiner ou même de simplement apprendre. Apprendre demande du temps et de la volonté... et pour certaines personnes, c'est loin d'être une priorité.

C'est aussi et surtout une question d'organisation, de valeur, de priorité, mais parfois, il ne faut pas l'oublier, de capacité. Car oui, j'ai connu des gens qui n'arrivait même pas à se faire cuire des pâtes ou un oeuf. Ils pouvaient être très doué pour pleins d'autres choses, mais en cuisine, tout devenait une véritable catastrophe!

Pour ces gens, les plats ne demandant que très peu de préparation, voir aucune était donc largement préférable! Depuis, j'ai découvert pleins d'astuces pour manger sainement malgré tout... sans avoir à cuisiner! ;)

Et concernant le bio, il ne faut pas oublier que malheureusement, lui aussi commence à prendre des allures "d'industrie"... Les fraises bio cultivées en Espagne sont très loin d'être écologiques. En plus, acheter Bio est souvent beaucoup plus cher que d'acheter local...

Quand on dit que manger sainement est loin d'être simple!!!

·
·

J'ai du mal à croire que les gens ne sachent pas faire des carottes râpées par exemple ou des betteraves rouges en vinaigrette ! Après y'a des gens difficiles qui n'aiment pas les légumes ! Je suis curieuse de connaître tes astuces pour manger sainement sans cuisiner ! Un autre article serait il en préparation à ce sujet ;) ?
Pour le bio, en Espagne c'est pas du tout les mêmes règles que nous ! Ils sont moins draconiens ! Moi tout ce qui vient d'Espagne je boycotte !

·
·
·

Indépendamment d'aimer les légumes ou non, il y a une question d'intérêt et de priorité. Comme tu l'as dit, quand on veut, on y arrive, mais pour beaucoup de gens, se nourrir est un besoin fondamental dont ils se priveraient volontiers s'ils le pouvaient et donc forcément, y mettre du temps est une "perte de temps".

Ensuite, il y a des gens qui sont constamment en déplacement pour le boulot, qui "vivent" quasiment entre hôtels et resto, alors se faire des carottes ou betteraves râpées, ce n'est pas trop pratique non plus!

Tout le monde n'est pas forcément égal là dessus ;) J'essaye autant que possible de montrer que peu importe notre rythme ou mode de vie, il y a des solutions possibles pour tout le monde de changer certaines habitudes...

La provenance des ingrédients est toujours difficile à tracer. Ou quand, dans un produit français, tu trouves du poulet brésilien... élevé dans quelles conditions ? Ça restera un mystère !

·

Ou encore du "bio chinois"... j'avoue être très intriguée par ce concept!!! :P

Salut!
Ce dimanche soir j'ai vu un nutritionniste qui résumait une alimentation équilibrée de façon très simple : manger le plus possible des aliments ne portant pas d'étiquettes (fruits, légumes), ou contenant moins de 5 ingrédients. Manger quand on a faim, ne pas manger quand on a PAS faim, ne jamais consommer de nourriture où se trouve un gros bonhomme sur l'emballage (trop de sucre adressé aux enfants)! Ça fait réfléchir non? :) Merci pour ton post @lamouthe!

·

J'aime bien la façon dont ton nutritionniste résume les choses et en effet, c'est très bien parlé! Je vais garder ses conseils précieusement ;)

Merci pour ton retour très constructif! ;)

Hmm connected with you let's see

Congratulations @lamouthe! You have completed some achievement on Steemit and have been rewarded with new badge(s) :

Award for the number of upvotes received

Click on any badge to view your own Board of Honor on SteemitBoard.

To support your work, I also upvoted your post!
For more information about SteemitBoard, click here

If you no longer want to receive notifications, reply to this comment with the word STOP

Upvote this notification to help all Steemit users. Learn why here!