Les préjugés à l'encontre du logiciel libre

in #fr3 years ago (edited)

Qu'il est bien difficile de faire changer les mentalités autour du sujet délicat du libre et de l'open-source ! Si comme moi, vous militez pour une utilisation généralisé de ce type de philosophie, appliqué au domaine de l'informatique et des nouvelles technologies, il se peut que vous vous confrontiez continuellement à un refus catégorique ou à des idées déjà toutes faites. Ces préjugés, véhiculés par une croyance approximative et totalement absurde, font encore les beaux jours des grandes corporations du secteur qui jouent habilement sur la confusion que le grand public porte à l'intention des logiciels libres. Voici un florilège d'arguments totalement infondés auquel je me heurte quotidiennement... Parfois, j'ai l'impression d’être Don Quichotte, chevauchant son fidèle destrier, à l'assaut de moulins à vents...

Le libre et l'Open Source sont des dangers potentiel pour la confidentialité

Il y a peu, j'ai eu droit à assister à un entretien individuel annuel qui est un événement obligatoire afin d'évaluer mes capacités professionnels. Ce rendez-vous est donc l'occasion d'échanger, durant quelques heures, son parcours professionnel ainsi que ses perspectives d'avenir dans l'entreprise et ce auprès de son dirigent. Pendant quelques instants, nous avions quelques peu dévié de sujet pour aborder le cas de la transition numérique de l'entreprise. Je n'ai pas hésité à émettre mes réserves quand à l'utilisation de postes informatiques sous licence Microsoft ainsi que les smartphones, comprenant une pelleté de logiciels propriétaires en provenance de la firme de Redmond, actuellement distribué par la direction à chaque agents.

Dans un éclair de lucidité, j'ai alors soumis l'idée qu'il serait intéressant économiquement parlant mais aussi pour des raisons de sécurité, de faire la bascule du coté de Linux au lieu de dépenser un fric monstre auprès des multiples licence d'utilisation. De plus, pour un usage purement bureautique, un simple Raspberry Pi serait largement suffisant et peu onéreux, permettant ainsi une meilleure modularité et mobilité. On peut l'emporter avec soit, le brancher au bureau et le connecter rapidement d'écrans en écrans. Ne parlons même pas de la consommation énergétique qui serait ainsi revu à la baisse !

La réaction ne s'est pas fait attendre, avec un refus catégorique de la part de mon supérieur hiérarchique. Celui ci prétextant que les règles lié au domaine du libre serait un danger potentiel pour notre base de données clientèle et matériel. Je suis resté quelque peu consterné par cette réaction qui dévoile la une méconnaissance du fonctionnement des licences instauré par la FSF. Car il ne s'agit pas la d'ouvrir toutes les données d'une société, mais plutôt de partager et publier le code employé pour la conception de ses propres outils. La SNCF aurait tout à gagner de procéder de la sorte.

Puisqu'en plus de donner une image innovante, celle ci pourrait être à la pointe de la technologie tout en donnant une dimension participative à la création de ses systèmes et logiciels. Ce qui aurait pour effet de niveler par le haut, la conception de logiciels professionnels pour le domaine public. Qui plus est, la confidentialité des données n'est pas le soucis primordiale de Microsoft qui n'hésite point à laisser des brèches géantes dans leurs productions et de manière intentionnel. Les révélations de Snowden ne vous ont pas suffis ? A croire que les gens ont la mémoire courte...

Pour utiliser Linux il faut avoir des talents de Hacker

Souvent, lorsque je fais mention de mon admiration et de ma passion pour le logiciel libre, je fais office de curiosité, de bizarrerie, voir de crainte pour la plupart des novices. Ceux ci n'hésitant pas à me cataloguer de nerd ou bien encore de hacker qui passerait sa vie sur des lignes de commandes indéchiffrables. Je me dois donc de faire tomber un mythe bien ancré dans les esprits : Oui je connais une bonne partie des commandes Bash, mais non je ne sais en aucun coder que ce sois dans n'importe quel type de langage. Depuis bien des années, Linux et autres BSD apparentés sont devenus plus qu'accessible pour le commun des mortels. Le temps ou le maniement du terminal de commande de façon systématique est pratiquement révolu.

A partir d'une simple interface graphique, il est désormais possible de reproduire ce que l'on retrouve sur les autres plateformes et cela avec le même confort d'utilisation. Toujours dans la même veine que le sujet précédemment abordé, il s'agit d'une crainte totalement infondé et absurde qui se propage dans l'esprit des personnes. Bien entendu, le fonctionnement n'est pas forcement similaire et il faut un petit temps d'adaptation afin d'assimiler toutes les subtilités d'un système d'exploitation libre. Pourtant, lorsque vous vous retrouviez pour la première fois devant l'écran d'un PC, quel était votre réaction à ce moment ? Ne fallait il pas un peu de temps pour pouvoir assurer la prise en main d'un OS ? Il faut essayer et persévérer avant de porter un jugement un peu trop hâtif !

Décidément, du travail reste encore à fournir afin de changer les mentalités. Je ne suis pas dans le jugement, ni dans le prosélytisme absolue d'une quelconque plateforme. Toutefois, je constate que ces légendes urbaines vont bon train et ne vont pas forcément dans l’intérêt du consommateur ni des entreprises qui sont encore sous le joug des GAFA. Toujours sous la contrainte perpétuel, propagé par les inepties et la crainte alimenté par ces propres corporation afin d’asseoir leurs suprématies. Ou comment ce rendre indispensable en propageant l'ignorance...

Sort:  

Je suis 100% d'accord avec toi ! Le libre c'est l'avenir ! Je trouve mon idéal anarchiste dans l'informatique ! Mon rêve serait de travailler dans le domaine du libre !

Je suis d’accord avec toi sur les points que tu as énoncés. Les gens préfèrent rester sur Windows car ils sont plus confortables dedans. Je crois qu’une des façons de changer les tendances est au niveau de l’éducation. J’ai des jeunes cousines en Ontario qui se font imposer l’utilisation d’un compte Google pour rédiger leurs emails et partager leurs fichiers. Je ne sais pas si la même chose se fait au Québec mais je suis déterminé à éduquer mes enfants sur le monde de Linux afin qu’elles puissent faire un choix plus éclairé plus tard. Ainsi, elles utiliseront leur compte Google uniquement pour l’école et un compte sécuritaire comme Protonmail par exemple pour leur usage personnel.

Quant au stéréotype des utilisateurs Linux qui peuvent hacker n’importe quoi, bien que ça soit faux (je suis encore un néophyte), j’ai recueilli des témoignages d’utilisateurs Windows disant qu’ils ont peur d’essayer Linux à cause des lignes de commandes. Il n’en tient qu’à nous de leur expliquer qu’il est parfaitement possible d’utiliser Linux sans l’aide d’un terminal.

Upvoté et resteemé.

Nous supportons énormément la philosophie du libre et du open-source ! Nous vous soutenons donc aussi ami du libre ;)

Upvoté à 100% !

Assez d'accord avec votre démonstration.
Souvent, le passage par le logiciel libre se fait par contrainte économique.
Enseignant dans une petite école, nous n'avons en aucun cas les moyens de payer des licences onéreuses. Nous nous tournons par conséquent vers le logiciel libre qui nous apporte entière satisfaction une fois la barrière de l'ergonomie maîtrisée.
Pour être honnête, c'est même notre commune qui nous incite à passer par le libre dans le but d'économiser l'argent du contribuable.
Aucun coût à service quasiment égal ou égal: il n'y a pas photo.

l'habitude et la méconnaissance générale ainsi que bon nombre de légendes urbaines rendent le commun méfiant à l'égard de ce type d'offre. ... Mais ça évolue et dans le bon sens.

Ce post a été supporté par notre initiative de curation francophone @fr-stars.
Rendez-vous sur notre serveur Discord pour plus d'informations

Félicitations @ixindamix pour votre beau travail!

Ce post a attiré l'attention de @ajanphoto et a été upvoté à 100% par @steemalsace et son trail de curation comportant actuellement 28 upvotes .
De plus votre post apparaîtra peut-être cette semaine dans notre article de sélection hebdomadaire des meilleurs post francophones.

Vous pouvez suivre @steemalsace pour en savoir plus sur le projet de soutien à la communauté fr et voir d'autres articles qualitatifs francophones ! Nous visons la clarté et la transparence.

Rejoignez le Discord SteemAlsace

Pour nous soutenir par vos votes : rejoignez notre Fanbase et notre Curation Trail sur Steemauto.com. C'est important pour soutenir nos membres, les steemians et Witness francophones ICI!

@ajanphoto