La charge mentale : Une charge pesantesteemCreated with Sketch.

in #societe3 years ago (edited)

housewife-23868_1280.png
Source

En 1984, Monique Haicault introduit dans l'un de ses articles le principe de la charge mentale ménagère.
En 2017, la dessinatrice, blogueuse et féministe Emma repointait du doigt grâce à une magnifique BD la charge mentale que les femmes continuent de subir quotidiennement. Si vous ne l'avez pas vu passer, voici une vidéo de cette BD :

La charge mentale se définit par « le fait d’avoir en permanence dans un coin de la tête la préoccupation des tâches domestiques et éducatives même dans les moments où l’on n’est pas dans leur exécution. » Ce qu’on se rend vite compte c’est que le poids moral de la gestion du foyer pèse beaucoup plus lourd pour les femmes que pour les hommes. Malgré que les femmes en 2018 aient une activité professionnelle pour environ le 2 tiers d’entre elles, elles continuent d’accomplir la plupart des tâches, mais en plus à devoir tout planifier. Le sexisme sociétal est toujours existant malgré une amélioration ces 30 dernières années. Nous voyons encore les hommes accomplir les tâches dites physiques comme sortir les poubelles, tondre la pelouse, tandis que les femmes auront à la charge les tâches dites intellectuelles comme la planification des repas, le repassage, la cuisine. Si les hommes participent de plus en plus aux tâches ménagères, il n’en demeure pas moins que les femmes fournissent près des deux tiers de toutes les heures consacrées au ménage et aux soins des enfants.

En naviguant sur les réseaux sociaux et à lire les témoignages des femmes et des hommes, je constate que ce n’est pas les tâches à proprement dit qui dérange, mais de devoir penser à tout, de devoir rappeler aux hommes ce qu’ils doivent faire. Personnellement, je dois rappeler à mon monsieur de se rappeler de se rappeler ( j'aime de tout mon coeur mon homme soit dit en passant.)Les hommes reprochent aux femmes de ne pas leur demander d’aide, les femmes reprochent aux hommes de ne pas prendre l’initiative de le faire. Aussi, je constate un besoin plus urgent de faire certaines tâches pour les femmes, comparativement aux hommes qui peuvent remettre à plus tard les choses sans s’en soucier. De plus, j’ai remarqué une certaine satisfaction, une fierté personnelle de la part des femmes, de voir que le foyer familial fonctionne grâce à elles. De plus, plusieurs femmes reprochent aux hommes de ne pas faire les tâches aussi bien qu’elles.

Quelles sont les répercussions de cette charge mentale ? On constate une angoisse constante chez les femmes. Selon une enquête réalisée par Ipsos pour le Forum ELLE Active en 2015, 50% des mères d’un enfant de moins de 15 ans, se déclarent angoissées en cas de situations imprévues, amenées à perturber leur organisation quotidienne (problèmes de garde ou d’enfant malade). Comparativement à seulement 32% chez les hommes.
De plus, que dire des tensions au sein du couple ? Les répercussions ne sont pas toutes psychologiques. Si cette charge est un poids sur le bien-être des femmes, elle se répercute également sur leur physique, comme l’explique Sébastien Gagnon, ostéopathe : « La majorité des femmes qui viennent me voir sont contractées au niveau de la nuque et des épaules, qui sont les zones d’accumulation du stress. La charge mentale est en partie responsable de ces tensions. »

Oui oui je vois déjà les hommes me répondre : « Alors là c’est tout faux ma Jinny, c’est moi qui fait pratiquement tout dans la maison. Ma madame est une grosse fainéante.» Oui tout à fait, je sais que c’est vrai, et que c'est surtout tout à fait possible, les inégalités ne sont pas dans tous les foyers, dans certains c’est les hommes qui ont eux-même cette charge. Et que dire des parents monoparentaux. Évidemment mon article se veut tout simplement de manière générale, et je m'adresse aux foyers concernés. De plus, il y a de l’amélioration depuis la publication de Monique Haicault, suffit de voir ce tableau de statistique canada ( qui doit être assez représentatif de la communauté francophone).
stats.jpgSource : Statistiques Canada

Enfin bon, je crois que l’image de la femme travailleuse et unique responsable du foyer est encore bien trop présente dans l’inconscient collectif. Tant qu’une profonde remise en question ne sera pas faite, il sera difficile pour les femmes de s’émanciper de cette charge mentale et, plus encore, d’être considérées à l’égal des hommes. Il y a de l'espoir, mais il y a encore du travail à faire.

Et vous mesdames, après avoir vu la BD de Emma, est-ce que vous vous reconnaissez, cela vous interpelle ? Vous messieurs pensez-vous que votre madame en fait trop, ou vous croyez que l'équité existe au sein de votre couple ?

Sources :
https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/pub/89-652-x/89-652-x2017001-fra.pdf?st=zV2kq8Mv

https://www.huffingtonpost.fr/2018/02/08/charge-mentale-le-coup-de-gueule-tres-parlant-de-cette-blogueuse-australienne_a_23356548/

REITZER,Anna, Le poids d'être une femme, Reflet de société vol.26, p27.

Sort:  

Quand je suis tombée sur la BD d'Emma, ce fût comme une "révélation", une "délivrance", car honnêtement, j'ai "enfin" compris pourquoi j'étais aussi exténuée à la fin de chaque journée! Et ça n'a rien à voir avec la quantité de tâches accomplies par l'un ou par l'autre... c'est le fait d'y "penser" constamment.

Du coup, pour diminuer cette charge, on a mis en places plusieurs petites actions.

  1. On en a discuté. Et oui, c'est déjà énorme d'arriver à en parler (comme l'a souligné @sebbbl), en se rappelant aussi que l'on parle d'un ressenti féminin qui n'est pas toujours la réalité du quotidien... Il faut se rappeler que les priorités des hommes et des femmes ne sont pas toujours les mêmes et que forcément, si on ne se met pas d'accord, ça va coincer quelque part!

  2. J'ai dû apprendre à regarder ce qu'il faisait avant de lui reprocher ce qu'il ne faisait pas... Oui mesdames, si vous voulez que vos hommes vous aident, essayer de les valoriser sur ce qu'ils font plutôt que de les critiquer constamment sur ce qu'ils ne font pas... c'est vachement plus efficace et l'ambiance est tellement plus sympa!

  3. Dans le même ordre d'idée que no.2, Monsieur essaie de me montrer qu'il a conscience de ce que je fais au quotidien (même si ça semble banal) et il fait de gros efforts pour le souligner par de petites phrases qui se veulent valorisantes (ou plutôt humoristiques, mais bon... ça c'est son style...). Bref, en s'encourageant mutuellement plutôt qu'en se reprochant ce qui n'est pas fait, on avance progressivement...

  4. Quand monsieur fait une tâche, je le laisse faire et JE ME TAIS! Rien de pire que de critiquer un homme qui pense faire bien. Bon, je vais être honnête, je n'arrive pas toujours à me taire, mais j'essaie au maximum de le laisser faire... quitte à parfois repasser discrètement derrière lui pour "terminer" à ma sauce.

  5. Quand il me dit qu'il exécutera une tâche, soit j'attends qu'il la fasse (sans rien dire) et j'essaie de "l'oublier", soit je lui demande d'emblée quand ce sera fait. Si vraiment j'ai besoin que ce soit fait rapidement, je lui donne mon délai "acceptable" et s'il ne peut le respecter, je lui propose de faire autre chose. Bref, s'il me dit qu'il le fait, je lui fais confiance (ou du moins... j'essaie très très fort car parfois, et bien oui... il faut le lui rappeler!).

  6. Pour ne plus avoir à trainer cette charge mentale, je me suis crée un tableau d'organisation dans lequel je note TOUT ce qui trotte dans la tête. Il est ainsi beaucoup plus facile de les classer par priorités, de les organiser dans ma semaine et de déterminer ce que je peux déléguer. Mon homme a aussi le droit de le consulter et il a ses onglets "fétiches" qu'il consulte si, par exemple, il veut avancer des trucs sur la maison et le terrain, mais qu'il n'est plus trop sûr où on en est...

  7. Les femmes aussi, on a droit à notre moment de repos et il ne faut pas hésiter à le revendiquer! Monsieur a travaillé toute la journée et veut se reposer ? Et bien, c'est pareil pour Madame. Sauf que très souvent, alors que monsieur va se poser dans le canapé, madame, complètement dépitée, va se forcer à s'occuper des petites choses du soir, en soupirant à qui mieux mieux pour manifester son mécontentement alors que monsieur regarde tranquillement la TV (ou s'est endormi dans le canapé). Cliché ? Oui, je l'avoue, totalement (surtout que dans certains ménages, c'est complètement l'inverse!!!)! Mais si madame s'était écrasée avec monsieur quelques instants... disons 5 minutes, et qu'ensuite elle avait proposé de se séparer les tâches ? Qui s'occupe des enfants ? Qui prépare le repas ? Comme ça on pourra se reposer à deux une fois les enfants couchés ? Je l'avoue, je n'arrive pas toujours à m'arrêter, surtout si lui est en train de faire des trucs, mais si j'en ai besoin (ou simplement envie) et bien je m'efforce de le faire... Et ça fait un bien fou, puisque homme et femme, on a bien le droit de décompresser un peu à la fin de la journée! Et si je n'en ai pas envie, j'essaie de respecter son besoin de se reposer un moment. Parfois, je lui dis que je lui laisse un quart d'heure, d'autres fois je me tais et patiente avant de lui rappeler qu'on a des enfants et une routine à suivre...

Ça peut sembler énorme, mais en fait, on a mis tout ça en place très progressivement et quasi "naturellement" quand on a discuté de ce sujet. On ne l'évoque que très rarement, car je sens bien que c'est quelque chose de sensible. Pour tous les hommes avec qui j'en ai discuté, j'ai eu l'impression qu'ils considéraient cela comme une critique personnelle... Au lieu de parler de charge mentale, je lui demande de s'impliquer d'avantage dans le foyer, par les tâches ou en pensant à des choses qu'il peut améliorer ou faire... Et le message passe généralement pas trop mal! ;)

La vie de couple et de famille n'a rien de facile, mais quand on y met du sien, tout est possible! ;)

Merci beaucoup pour cet article qui m'a permis de revoir tout le chemin qu'on a fait depuis que j'ai découvert ce sujet!

Ouais... j'avoue que là, j'ai écrit une sacré tartine digne d'un ministre!

JEJJEJEJEJEJEJ

SALUTATIONS DU VENEZUELA

WOW ! Si je pouvais t'upvoter 1000% je le ferais ! Vous avez su trouver un équilibre.
Moi aussi quand j'ai vu cette BD ce fut une révelation, et le fait de mettre le doigt dessus m'a permis de lâcher prise.

Je ne sais pas si on a vraiment atteint l'équilibre, car tu sais bien que ce n'est jamais tout rose ni très simple... Mais en tout cas, on y travaille et surtout, on "essaie" d'éviter d'accabler l'autre. Ce n'est pas parce qu'un mec ne pense pas aux tâches ménagères qu'il ne pense à rien concernant le foyer... Parfois, il va plutôt planifier des vacances, des activités, des moyens pour augmenter les revenus, etc. Et ça, ça peut être une charge aussi très importante, surtout si l'autre ne s'en préoccupe pas... ;)

Mais comme tu dis, en prendre conscience est un pas énorme. Comme toi, c'est ce qui m'a permis de "lâcher prise" ;)

Hey @lamouthe
Here's a tip for your valuable feedback! @Utopian-io loves and incentivises informative comments.

Contributing on Utopian
Learn how to contribute on our website.

Want to chat? Join us on Discord https://discord.gg/h52nFrV.

Vote for Utopian Witness!

Hi @crunchymomqc!

Your post was upvoted by utopian.io in cooperation with steemstem - supporting knowledge, innovation and technological advancement on the Steem Blockchain.

Contribute to Open Source with utopian.io

Learn how to contribute on our website and join the new open source economy.

Want to chat? Join the Utopian Community on Discord https://discord.gg/h52nFrV



This post has been voted on by the steemstem curation team and voting trail.

There is more to SteemSTEM than just writing posts, check here for some more tips on being a community member. You can also join our discord here to get to know the rest of the community!

Merci de nous sensibiliser sur ce mal trop peu connu. Upvoté à 100% !

J'aime ce passage : *Les hommes reprochent aux femmes de ne pas leur demander d’aide, les femmes reprochent aux hommes de ne pas prendre l’initiative de le faire *
C'est tellement ça! Parfois j'aimerais faire un tableau : voilà à quoi je dois penser et ce que je fais, et toi? Et le laisser écrire! Car selon lui non c'est des foutaises il en fait autant que moi... Qui doit appeler pour tes rdv??

Bref ça fait du bien de lire ça, je connaissais mais j'adore ton passage qui me rappelle tellement le mien (une défaillance chez l'homme français?! 😂)

Probablement chez tous les hommes, mais l'homme Français n'a jamais tort donc on est mal barrées 😂

Pas facile d'être une femme Jinny! Mais à notre époque on peut changer de sexe tu sais ;)

J'aime bien mon sexe 😁

Surtout la partie "placentaire"... (ok, elle va revenir à toutes les sauces celle-là!)

pour rebondir la-dessus:

Les hommes reprochent aux femmes de ne pas leur demander d’aide, les femmes reprochent aux hommes de ne pas prendre l’initiative de le faire

Ca s'applique a tellement de chose. Il suffit de remplacer hommes/femmes par d'autres trucs. En ce moment, ca me donne juste envie de pffffff-er...

It's incredible not just fresh!

You are incredible !

You too!... too too you too :D

Tremendously slick illustration dude

You are tremendously slick !

Bonjour, excellent article. A tous les problèmes de charge de tâches en ajoute un autre au Venezuela qui est la cause du divorce. Et il s'agit de rester tout le temps beau et appétissant pour le mari..
Cela sonnera fort mais le niveau de la demande est écrasant, les femmes dépensent des fortunes pour être toujours belles, des ongles, des cheveux, du maquillage, des vêtements etc. C'est un épuisement du mental qui est très visible chez les femmes vénézuéliennes.

Personnellement, je collabore à ce que j'aime faire, le petit-déjeuner, la soupe du dimanche. Arrosez les plantes et sortez le chien. ;-) Ce n'est pas beaucoup mais souvenez-vous

grandesgrandefirma.jpg

De mon point de vue, sans généraliser bien sûr, nous sommes à l’étape de la sensibilisation ... Ça demeure un «objectif » à long terme ;)
C’est important d’en parler, merci @crunchymomqc !

Je suis d'accord :)

Il faut en parler, sensibiliser et il faut aussi que les femmes prennent conscience que leur attitude n'aide pas toujours les hommes à "prendre des initiatives". Il ne faut pas oublier que c'est assez récent dans l'histoire qu'on laisse autant de places aux hommes dans les foyers. Tous n'ont pas eu de modèle sur "comment faire" et bien souvent, c'est nous qui les empêchons de le faire. C'est donc un travail de sensibilisation qui n'est pas uniquement destiné aux hommes! ;)

Oui exactement ! Dans le cadre de mon travail comme accompagnante, je suis menée à discuter du rôle parental dans le couple, et c'est justement un sujet que j'amène sur le tapis.

Congratulations @crunchymomqc! You have completed the following achievement on the Steem blockchain and have been rewarded with new badge(s) :

Award for the number of upvotes

Click on the badge to view your Board of Honor.
If you no longer want to receive notifications, reply to this comment with the word STOP

Do not miss the last post from @steemitboard:

SteemitBoard - Witness Update

You can upvote this notification to help all Steemit users. Learn why here!

Tout cela est vrai, mais à te lire, il y a d'autres problèmes sous-jacents :

  • Les hommes reprochent aux femmes de ne pas leur demander d’aide, les femmes reprochent aux hommes de ne pas prendre l’initiative de le faire...
    Ceci dénote déjà un problème de communication...
  • De plus, j’ai remarqué une certaine satisfaction, une fierté personnelle de la part des femmes, de voir que le foyer familial fonctionne grâce à elles.
    ... qui peut être lié à un problème de fierté, d'égo (si tant est que c'en est un)...
  • De plus, plusieurs femmes reprochent aux hommes de ne pas faire les tâches aussi bien qu’elles.
    Et on termine par un manque de confiance lié à une intolérance à l'imperfection.

On se retrouve avec un problème insoluble. La charge mentale est ce qu'elle est, ok, même si quand on se dispute avec @kalypso56 il m'arrive de lui dire que c'est de la foutaise (sous le coup de la colère, mais je sais bien qu'elle abat un boulot énorme). Mais je suis certain que de nombreuses femmes réagiront comme elle :

  • Purée j'ai encore tout ça à faire... pffff...
  • .......
  • Tu pourrais m'aider quand même !

Cela devient :

  • J'ai encore tout ça à faire.... pfffff.....
  • Tu veux de l'aide ?
  • Non, ce sera pas fait correctement.

Je pense qu'en laissant un peu de place à l'imperfection, le problème serait déjà bien moindre. La Terre ne s'arrêtera pas de tourner si une serviette n'est pas tout à fait pliée comme les autres.

Prenons le problème à l'envers et laissons madame faire une tâche "masculine" : l'approximation sera nettement plus facilement tolérée. Ce n'est pas du laxisme ou du je m'en foutisme, c'est une forme de tolérance.

Encore une fois, je ne minimise pas ici le boulot que vous abattez, mesdames, mais de grâce, communiquez, la parole est faite pour ça, il n'y a pas de problème à demander un coup de main. Et laissez un peu de place à l'approximation, la vie continuera quoi qu'il arrive !

Vous connaissez le bouquin :"Les femmes viennent de Venus, les hommes de Mars." On relate la différence de langage entre les hommes et les femmes, les attentes différentes et des pistes de solution. Il se veut un peu humoristique aussi, j'aime bien. :)

Je connais le livre et cela m'aide beaucoup. Sobre tout en apprenant à écouter les femmes

Congratulations @crunchymomqc! You have completed the following achievement on the Steem blockchain and have been rewarded with new badge(s) :

Award for the number of upvotes

Click on the badge to view your Board of Honor.
If you no longer want to receive notifications, reply to this comment with the word STOP

You can upvote this notification to help all Steemit users. Learn why here!

Coin Marketplace

STEEM 0.29
TRX 0.06
JST 0.040
BTC 36410.71
ETH 2430.21
USDT 1.00
SBD 3.97