La société de consommation et nous

in reflexion •  4 months ago  (edited)

De nos jours, de plus en plus de personnes commencent à se tourner vers le "bio", le "naturel", le "zéro déchet". Ce qui est une bonne chose selon moi.

Mais, lorsqu'on regarde de plus près, on peut vraiment se demander si en achetant bio, en achetant naturel, est-ce que l'on ne se fait pas encore avoir par la société de consommation, et plus précisément le marketing des grandes entreprises ?
Enfin, c'est ce que je me demande personnellement.

Il y a un an, j'achetais mes shampoings dans les supermarchés, comme beaucoup d'entre nous j'imagine.
Et puis un jour je suis tombée par hasard sur la vidéo d'une youtubeuse.
Cette dernière m'a fait réfléchir. Elle expliquait que les shampoings des supermarchés ne sont pas aussi sains que ce qu'on veut nous faire croire. Les compositions des produits d'hygiène et de cosmétiques ne sont pas celles que l'on croit. Par exemple, un certain nombre de marques mettent des silicones dans leurs shampoing : cela permet de rendre les cheveux brillants et faciles à coiffer. Effectivement vu comme ça on peut se demander pourquoi le silicone serait un problème.

Et bien en farfouillant un peu sur internet, on trouve des choses auxquelles on ne s'attend pas : le silicone entoure le cheveux, l'alourdit et se comporte comme un "cache-misère".
Ce qui veut dire qu'il ne sert à rien de faire des soins à vos cheveux puisqu'ils ne pourront pas pénétrer dans la fibre capillaire.
Donc finalement, impossible d'hydrater et de nourrir ses cheveux.

Parce qu'en plus, il faut être conscient que certaines marques travaillent le packaging du shampoing pour nous faire croire qu'il est bon pour nous : mention "sans silicone" (mais on ne vous dit pas qu'à la place ils mettent des dérivés qui auront le même effet), bouteille de shampoing verte avec des images de fruits, de choses qui proviennent de la nature etc. On croit acheter un produit "naturel" alors qu'en réalité on se fait avoir par des professionnels qui savent exactement comment nous faire tomber dans le panneau, en nous vendant des shampoings plus chers parce qu'on les croit meilleurs.

Et surtout, si vous commencez à utiliser des shampoings sans silicone et autres dérivés, vous allez vous heurtez à la réalité : vos cheveux sont cassants, ternes et secs.
J'en ai fait l'expérience par moi même : après avoir arrêté les shampoings contenant du silicone et autres dérivés (polyquaternium, PEG, huiles minérales), j'ai vu l'état réel de mes cheveux.
Je me suis retrouvée avec des cheveux très secs, très cassants et aussi très ternes.

Je pourrais parler des compositions de shampoing pendant encore des heures, mais ce n'était pas le but de cet article.

Après avoir compris la réalité à propos de ces compositions, j'ai changé.
J'ai commencé à regarder aussi de plus près ce que je mettais dans mon assiette.
Mais en discutant avec certaines personnes autour de ces sujets, je me suis rendue compte de certaines choses qui m'ont posé question.

Tout d'abord, pourquoi lorsqu'on découvre la réalité sur cette société de consommation qui ne nous veut pas du bien, certains continuent de consommer de la même façon ?
Est-ce une question de prix ? Est-ce une question de temps ?
Est-ce que certaines personnes ont encore confiance en les grandes marques car elles ne veulent pas voir la vérité ? Est-ce trop compliqué de changer de mode de consommation ? Est-ce par peur des remarques de l'entourage ? Ou peut-être par flemme, par manque de motivation ? Ou encore parce qu'elles ne savent pas où trouver des alternatives ? Peut être qu'un certain nombre de personnes sont préoccupées par d'autres sujets que celui-ci ?
Mais pourquoi est-ce que l'on nous apprend nulle part comment bien consommer, quoi consommer, et où acheter ?
Ou même encore comment créer par nous même. Car cela a un impact direct sur notre santé...
Est-ce que la société nous aurait "formé" à être de bons consommateurs qui ne se posent jamais de question, croyant bêtement ce qui est écrit sur les étiquettes ? Ainsi l'argent que nous dépensons irait là où la société de consommation veut qu'il aille ?

Ps : Du haut de mes 22 ans, il me semble que je n'ai pas encore le vécu nécessaire pour comprendre tout cela, alors si vous souhaitez donner votre avis sur ce sujet n'hésitez pas, ce serait sympa de pouvoir connaître d'autres façons de penser ! :)

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!