Enceinte à 20 ans

in #parentalite3 years ago

shoes-505471_1280.jpg

Devenir maman à 20 ans n’est pas une décision facile à prendre et à assumer dans notre société.

Cette société qui nous met une pression sociale de dingue, voudrait que l’on attende d’avoir terminé nos études, trouvé un emploi stable, acheté un logement, que l’on se soient mariés ( ce n’est plus forcément vrai aujourd’hui, mais je le dis, parce qu’on est en 2018 et que je l’ai quand même souvent entendu ) … En réalité les choses ne se passent pas toujours comme cela, parfois une grossesse arrive de façon imprévue. Pour ma part c’est du vécu et je vais vous partager mon expérience à ce sujet dans cet article 😉
Je suis enceinte et ce n’était pas prévu au programme !

Je suis tombée enceinte de mon aîné il y a six ans, en 2012.
A l’époque, j’avais tout juste 20 ans, pas de travail « fixe ». Je passais un concours pour entrer dans la fonction publique. Mon compagnon avait déjà acquis une certaine stabilité professionnelle étant donné notre écart d’âge d’onze ans. Malgré tout, nous n’avions pas prévu qu’un bébé viendrait chambouler nos vies. Du moins pas dans l’immédiat. Mais nous avions tout de même des envies d’enfants pour les années à venir.

Mais alors comment est-ce possible ? Et bien je suis tombée enceinte sous pilule contraceptive car je suis ce que je qualifie d’hyperfertile (oui oui, cela s’est reproduit quelques années plus tard sous stérilet, cuivre mais aussi hormonal. Je te ferai un billet qui ne parlera que de ce sujet qu’est l’hyper-fécondité).

J’ai appris m’a grossesse en Janvier. J’ai d’abord fais un premier test de grossesse qui lui était négatif. Puis une semaine après, j’en ai fais un deuxième, qui cette fois était positif !

Mon compagnon et moi étions en état de choc quand je suis sortie des toilettes avec mon test positif 😮 .
Prise de décision

Cet événement a nécessité beaucoup de communication avec mon homme.
Nous ne savions pas quoi faire, quelle décision était la plus adaptée à notre situation. Il était en CDI depuis quelques années et à l’époque nous vivions en région parisienne dans un appartement de trente mètres carrés avec un loyer hors de prix typique de la région parisienne 🙂 ( et donc très petit pour accueillir bébé ) . Lui était plutôt contre au départ, et moi un peu perdue je vous l’avoue.

Puis quelques jours sont passés… Plus je réfléchissais, plus le garder devenait une évidence. Mais j’étais incapable de faire un enfant sans le consentement de mon chéri. De même que je ne me voyais pas élever cet enfant seule. Il fallait donc que j’arrive à convaincre monsieur ! Nous avons pris rendez-vous chez le médecin traitant pour nous informer sur la suite des événements. Et après un long débat avec celui-ci, finalement nous avons décidé de le garder ! Le médecin m’a donc prescrit une prise de sang (Bhcg) pour confirmer la grossesse. Test que j’ai immédiatement été faire à la sortie du cabinet, le laboratoire n’étant pas très loin… Et qui a bien évidemment confirmé la grossesse le lendemain 🙂
La réaction de nos proches

En ce qui concerne la réaction de nos proches, je dirai que mes beaux-parents ont beaucoup mieux réagi que les miens. Ma belle-mère m’a purement et simplement prise dans ses bras avec beaucoup d’émotions. Ma mère ne savait pas vraiment comment réagir. Mon père quand à lui s’est contenté d’un « règle vite le problème », pourtant quand il a compris que non, je ne réglerai pas ce qu’il qualifiait d’un problème, il a très rapidement accepté la situation et s’est vite projeté dans son rôle de grand-père.

Pour ce qui est de notre cercle amical, dans mes souvenirs les avis étaient mitigés. Certains nous comprenaient, d’autres moins mais cela ne nous importait peu au final, notre décision était prise !
Avec le recul…

Nous ne regrettons a b s o l u m e n t PAS notre choix. Notre petit garçon de 5 ans nous comble de bonheur ( et aussi de fatigue parfois tellement il déborde d’énergie ) .

Pour être honnête avec vous, il est évident que c’est « moins » confortable au départ, en comparaison à un couple qui aurait déjà une situation stable pour accueillir un enfant. Mais notre fils n’a jamais manqué de rien. Nous ne roulons pas sur l’or, mais il ne manque pas d’un foyer, d’une famille qui lui apporte de l’amour et de l’affection. Et je pense que c’est le principal ;).

Tant que vous pouvez assurer un toit à votre enfant, de quoi le nourrir, l’habiller. Tant que vous l’éduquez, tant que vous l’aimez à 2000% et faites TOUT ce qui est en votre pouvoir pour qu’il ne manque de rien au quotidien alors tout se passe bien !

Un bébé n’a pas besoin de tout un tas de gadgets inutiles vendus par « l’industrie de la puériculture » … Il se fiche de la dernière poussette connectée, du transat qui se balance seul, d’avoir des vêtements de marque et j’en passe… Un enfant se fiche que vous soyez locataire ou propriétaire au moment de sa naissance, il se fiche de votre monospace quasiment neuf.

Il faut des revenus c’est impératif je ne le nie pas, bien au contraire, mais toute la pression sociale autour du moment opportun pour avoir un bébé n’est pour moi que croyance et bêtise.
Conclusion

Ce sera parfois difficile et fatiguant. Il est également plus dur de réaliser ses projets personnels et professionnels avec un enfant, il est difficile de prendre du temps pour soi et quand on est jeune c’est parfois déroutant … mais au final si vous en avez conscience et que vous vous sentez capable de relever le défi, sachez que RIEN n’est impossible dans la vie.

Je conclus simplement en disant qu’une grossesse est parfois imprévue certes, mais même dans ce cas de figure, bébé peut être plus que désiré, choyé et aimé. Et son arrivée peut largement être anticipée durant les neufs mois qui précédent sa naissance. Tant que vous, et le futur papa êtes en accord avec les décisions que vous prenez, alors c’est le principal. Personne ne doit vous influencer ou même vous juger, sur votre décision, qu’elle soit positive ou négative sur la suite à donner à une grossesse imprévue.

Voilà qui est tout, je vous quitte sur ces mots et vous dis à très vite pour un nouvel article parentalité 🙂

Babayyyyy les petites feuilles et à la prochaine !

Sort:  

@jenesis725, I gave you an upvote on your first post! Please give me a follow and I will give you a follow in return!

Please also take a moment to read this post regarding bad behavior on Steemit.

Ah ça dès qu'on sort du "troupeau" dans cette société, c'est sujet à critique lol !
Mais tu as bien raison ! Un enfant à juste besoin du nécessaire pour vivre (un toit, des vêtements, à manger) et de surtout beaucoup d'amour ;)
Même 30m2 ça le fait ;)
Ici j'allaite mon babychou de presque 2 ans, on pratique le cododo et le portage alors niveau critique j'ai mon lot lol ! Mais je m'en fous :D

Alors ça c'est génial ! On va bien s'entendre car je pratique aussi le maternage proximal ^^ allaitement, cododo, portage et plein d'autres choses. Bébé 2 a huit mois bientôt ! Deux ans d'allaitement c'est super ! Je suis envieuse !