[ICO] Origin Protocol : L'économie collaborative sans intermédiaire

in #ico3 years ago

origin0.jpeg

L'économie de partage : Mettre à disposition un service ou un bien contre rémunération. Plusieurs sociétés se sont créés pour répondre à ce besoin communautaire :

  • Uber et Blablacar proposent des voitures avec leur chauffeur
  • AirBnb met à disposition des logements inoccupés
  • Deliveroo centralise les livreurs à vélo
  • Lafourchette ou Opentable qui offrent des places dans les restaurants environnants
  • Gobee qui louait des vélos en libre service
  • Amazon qui permet à tout le monde de vendre ses produits en quelques clics.

Derrière cette promesse de simplification, ces petites startups sont vite devenues des géants d'une nouvelle économie. Ils sont aujourd'hui incontournables, et prennent une commission importante (parfois un quart du prix), uniquement pour proposer une plateforme jolie et pratique.

Cette étape de simplification fut bien sûr nécessaire, mais pourquoi aurions nous toujours besoin d'acteurs pour jouer ce rôle d'intermédiaire, alors que la blockchain et les smart-contrats pourront le faire bien plus efficacement et pour bien moins cher ?

Origin Protocol

Origin est une startup américaine, basée à San Francisco, qui propose de remplacer les intermédiaires par des protocoles opensource pour que les développeurs et les entreprises puissent créer des places de marché décentralisées et des services associés.

Ces protocoles vont servir à mettre en relation les vendeurs et les acheteurs, et permettre à ces dernier de parcourir les annonces, de faire des réservations, de noter/critiquer. Le système pourra gérer différents types d'annonces, dont des spécifiques pour certains secteurs d'activités. Par exemple, un service peut avoir un prix différent selon la période, ou être acheté par lot (exemple d'une maison qui serait louée 3 nuits minimum pendant les vacances).

Les transactions, transparentes et auditables, seront assurées par la blockchain Ethereum et ses smart-contrats. Il y aura des systèmes de vérification d'identité et une gestion d'e-réputation pour assurer un écosystème sain et digne de confiance. Enfin, ils mettront en place un fond communautaire pour de faire participer la communauté aux décisions, intégrer et auditer les contributions.

origin1.png

Pourquoi ca peut marcher ?

Les briques technologiques sont prêtes : Ethereum est la première blockchain à proposer opérationellement des smart-contrats, indispensables pour déclencher des services contre rémunération. IPFS permet de stocker les données (listing de produits, les index pour s'y retrouver, les profils utilisateurs) et de décharger la blockchain en n'y stockant que les signatures de ces données.

Les deux co-fondateurs ont monté plusieurs startups à succès et savent donc monter un business qui marche. L'équipe est composée de membres techniques solides, se posant les bonnes questions pour mener à bien ce service. Ils ont par exemple plusieurs idées sur le problème de la volatilité des crypto-monnaies, l'utilisation du fiat (Euros, dollars) sur la plateforme ou les systèmes de calcul des taux de conversion entre monnaies.

Origin a commencé à tisser des accords avec des partenaires comme WeTrust (assurances décentralisées), Bee (Sorte de Airbnb décentralisé), Propy (immobilier sur blockchain) ou CanYa (emploi sur blockchain).

Token

Le token Origin (ERC20) n'a pas été créé uniquement pour jouer le rôle d'une nouvelle monnaie, mais avant tout pour s'assurer de la qualité des échanges sur la plateforme : prévention de la fraude, du spam, arbitrages, ou vérifications de comptes.

Par exemple, pour éviter les arnaques, les vendeurs devront bloquer une somme de tokens lors de la mise en ligne d'un service. Si un utilisateur veut signaler une activité frauduleuse, il devra lui aussi bloquer un montant équivalent de tokens, et après plusieurs votes de la communauté (qu'ils appellent un challenge), le perdant perdra son dépôt qui sera ensuite distribué aux juges et à la partie gagnante.

Le token sera donc utilisé comme carburant de la plateforme et son cours sera donc dépendant de son utilisation et donc du succès de celle-ci.

1 milliard de tokens seront générés, dont le tiers serait vendu à $0.07 l'unité, pour un hardcap de $35 M. Les dates et les détails de l'ICO ne sont pas encore annoncés.

origin2.png

Mon avis

Malgré une concurrence déjà en place, comme OpenBazaar (une place de marché décentralisée gratuite) ou District0x (un réseau communautaire de places de marché décentralisées), Origin peut devenir le socle de base de l'économie collaborative de demain et des prochaines places de marché libres, avec des interactions rapides, sécurisées et sans intermédiaire. C'et aujourd'hui un concurrent très sérieux pour AirBNB, Uber, Lyft et toutes les autres plateformes que nous connaissons tous.

Le code source est public et documenté, il y a déjà une version démo fonctionnelle et la roadmap prévoit un service opérationnel dans les prochains mois.

L'équipe est joignable sur Telegram (beaucoup de suiveurs), Discord ou Twitter.

C'est un des projets les plus solides actuellement, de part la qualité de l'idée et les moyens mis en oeuvre pour parvenir à leur objectif.

Sources :

Sort:  

Y a juste un tout petit problème... on fait quoi des banques 😵

On y loue un coffre fort dans lequel on stockera la graine du hardware wallet ?