Toute une histoire d'eau

in #francostem3 years ago (edited)

Aujourd'hui, j'interromps momentanément ma série d'articles sur les troubles du comportement.

En effet, avec le mercure qui commence a bien monter en ce moment, un peu de prévention ne fera de mal à personne.

1917500_L.png
Pixabay

Quelques notions de bases :

Un adulte est composé de 65% d'eau en moyenne. Néanmoins, cette proportion varie selon certains facteurs à savoir la corpulence (plus une personne est mince est plus la proportion augmente), l'age (plus on prend des années, plus les tissus se déshydratent, l'eau est remplacée par de la graisse).

Notre organisme ne peut pas stocker l'eau. On élimine cette dernière en permanence par notre respiration (sous forme de condensation, de gouttelettes), par la transpiration et principalement par l'urine. Ces quantités ainsi éliminées varient selon l'activité physique et la température extérieure. Il faut donc sans cesse compenser les pertes.
On considère que pour une personne de gabarit moyen, vivant dans un climat tempéré et avec une activité physique "normale", il faut un apport hydrique de 2,5 litre : 1 litre environ est apporté par l'alimentation et le reste par l'eau que l'on boit.

Vous l'avez donc compris il y a de l'eau partout dans notre organisme (certains organes et tissus en contiennent plus que d'autres), c'est pourquoi elle est si importante à la vie humaine.

2032980_L.jpg
Pixabay

Les causes de déshydratation :

La déshydratation n'est autre qu un manque d'eau dans le corps.

Cet état physiologique peut être dû entre autres :

-au climat (forte chaleur donc transpiration importante),

-à une diarrhée ou un vomissement important,

-à la prise de médicaments diurétique (qui sont fait pour faire uriner le patient notamment pour certains insuffsants cardiaques qui ont un risque élevé d'oedème pulmonaire) ou de laxatifs (qui ont pour objectif de provoquer les selles du patient)

-certaines maladies comme le diabète,

-le stress (qui peut provoquer une insuffisance surrénale avec un trouble de la production d'aldostérone qui est une hormone aidant à la régulation du niveau de liquide et d'électrolytes dans le corps)

-les menstruations abondantes ou tout autres formes d'hémorragies,

-la fièvre, en effet lorsque l'ont a de la fièvre, nous allons transpirer pour réguler notre température et par conséquent conséquent, on va perdre du liquide.

Nb : les sujets les plus à risques, en ce qui concerne la déshydratation, sont les personnes âgées car bien souvent elles n'ont plus la sensation de soif et les nourrissons car ils ne peuvent pas exprimer de façon clair leur envie de boire. Mais également les personnes qui ont une importante activité physique et qui auraient tendance à ne pas assez écouter leur corps (hé oui notre corps nous parle) pendant l'effort.

Les signes cliniques de la déshydratation :

En préhospitalier, nous avons toute une batterie d'examens efficaces et très simples à réaliser afin de vérifier la bonne hydratation ou non de notre patient.

D'abord on va demander à la personne si elle pense boire suffisamment, si elle urine normalement et de quelle couleur sont les urines ainsi que leur odeur (si c'est orange foncé et que ça sent la mort ce n'est pas normal^^)

Nous allons vérifier la présence ou non de pli cutané (une personne bien hydratée aura la peau bien souple), si lorsque l'on pince (délicatement hein) le dos de la main (préférer la cuisse pour une personne âgée car à cet endroit, la peau est moins détendue, il y a donc moins de risque de faux positif), un pli persiste quelque temps, c est un bon indicateur de déshydratation.

On va aussi regarder les yeux du patient, si ils sont cernés et légèrement renfoncé, c'est un argument de plus.

Ensuite nous allons observer l'état de la langue de notre patient. Si elle est "rôtie" (jargon médical pour décrire une langue soit d'une sécheresse extrême soit complètement mycosée), le tableau ne fait plus guère de doute.

Pour les nourrissons, on va également chercher une éventuelle dépression des fontanelles (espace membraneux qui relie les os du crâne de nos chérubin pour laisser la place à la croissance rapide du cerveau et faciliter le passage dans le bassin à la venue au monde) et une apathie (absence de tonus musculaire et somnolence très marquée).

Maintenant, on va chercher à voir le degré de gravité de la déshydratation. On va donc presser le bout d'un des doigt de notre patient afin de vérifier le temps de recoloration cutané (vitesse que prend le sang pour redonner à la peau sa couleur d'origine suite à une pression). Si le TRC est supérieur à 1 seconde, c'est un facteur de gravité, celà signifie qu'il y a une diminution du volume sanguin. On va donc immédiatement prendre une mesure de pression artérielle (si elle est basse, celà confirmera la perte de volume sanguin : moins de sang donc PA en chute), puis une fréquence cardiaque (si elle est élevée ça veut dire que le coeur essaie de compenser la chute de volume en battant plus vite).
Un TRC supérieur à 1 seconde, une PA en chute et un rythme cardiaque élevé sont des signe d'état de choc hypovolémique (par perte de volume de liquide dans le corps, cas des hémorragies ou des grands brulés) et c'est une urgence vitale absolue même si il est très rare que l'on en arrive à cette étape mais gardez tout de même en tête que c'est une éventualité.

Prévention des risques :

Afin d'éviter de se retrouver dans une situation potentiellement grave, il y a quelques conseils, simples et qui tombe sous le sens, à observer.

N'attendez pas d'avoir soif pour boire, en effet la sensation de soif est deja un signal d'alerte. Quand on a soif on est déjà déshydraté. Buvez de petite quantité à interval régulier dans la journée. Et pour les petits malins, l'alcool ne compte pas au contraire elle déshydrate.

60479_L.jpg
Pixabay

Limiter au maximum l'activité physique pendant les heures les plus chaudes. Si vous n'avez pas le choix, faites des pauses plus souvent pour boire et compenser les pertes par la transpiration. Au moindre signe de malaise, prévenez vos collègues et arrêtez immédiatement ce que vous faite, mettez vous à l'ombre et buvez. Si la sensation de malaise persiste, prévenez les secours.

Pour les personnes âgées, c'est un peu plus compliqué car il y en a beaucoup qui n'ont plus de sensation de soif. Il faut donc user de la ruse et les faire boire régulièrement. Contrôler la diurèse (volume d'urine dans la journée), ainsi que le couleur des urines. N'hésitez pas à mettre en place des rituels qui inciteront nos anciens à boire (placer une bouteille à un endroit de passage et boire un peu a chaque fois que la personne passe devant) avec des objectifs : une bouteille par jour par exemple. Rendez visite régulièrement à vos anciens pour vous assurer que tout va bien.
Pour les personnes âgée dépendante, c'est le personnel soignant qui s'occupera de l'hydratation (voie sous cutanée d'hydratation et stimulation à boire)

Baxter_dextrose_and_sodium_chloride_injection_USP.jpg
Wikimedia

Pour les nourrissons, en période de forte chaleur, n'hesitez pas à donner de l'eau dans dans un biberon entre les biberons de lait (ou les têtées).

2605524_L.jpg
Pixabay

Pour les sportifs, préférez les séances tôt le matin ou tard le soir.

J'espère que cet article vous aura plus. N'hésitez pas à demander des précisions en commentaire si un point n'a pas été assez détaillé.

Références et pour approfondir :

CNRS

E santé.fr

Top santé

Axa

Sort:  

C'est une très bonne idée d'avoir fait cet article. Maintenant on peut le dire : la blockchain Steem peut sauver des vies !

Merci beaucoup, ton commentaire me fait chaud au coeur

Post bien écrit et instructif.
Ne pas oublier de manger des fruits et légumes riches en eau, pour ceux qui pensent que l'eau fait rouiller ;-)
Je pense surtout aux personnes âgées.

Excellent article! Bien boire et régulièrement.

Les enfants aussi sont plus sensibles à la déshydratation et il est bon de leur proposer régulièrement à boire. Même s'ils sont capables de le réclamer, ils oublient souvent de s'arrêter dans leurs jeux. Jouer est bien plus amusant que boire! ;)

Un article qui tombe à point, complet et instructif!

Merci miss Mouthe. Toujours un plaisir de lire tes commentaires

Merci pour toutes ses bonnes recommandations 😜
Et ne pas oublier que quand on resent la soif c’est que notre corps est déjà en manque d’eau!

Super article! Tu fais mieux à chaque nouvelle production ! Génial !
J'ai pu étancher ma soif de connaissance!
Upvoté et resteemé.

J essaie simplement de tenir compte de tous les conseils que on me donne. C est pas facile mais je prend de plus en plus de plaisir à écrire

En tout cas merci pour ton commentaire, ça fait super plaisir