Quelques pensées sur Nietzsche.

in fr •  last year  (edited)

Deux personnes discutent.

A: D'ailleurs sérieusement.
Comment peut il y avoir des Nietzschéo-gauchistes mdr ?
Nietzsche est certainement le philosophe le plus à l'extrême droite de tous.
Quand tu le lis tu peux enfin te libérer de cette "morale" qui tue la droite depuis des années.

B : Non, ça c'est ton interprétation de Nietzche. Dans la mienne, il est l'alpha et l'omega de la gauche.

A : Bien sûr !

B : Une réponse ésotérique.

A : Nietzsche défend des valeurs aristocratiques. Il est contre les valeurs egalitaristes du ressentiment qui habite notre monde moderne gauchiste. Il va jusqu'à defendre le système des castes en Inde.
Mais à part ça oui tu as raison, Nietzsche c'est l'alpha et l'omega de la gauche
Chaque phrase de Nietzsche est politiquement incorrecte. Tu ne l'aimes pas parce qu'il est anti chrétien c'est tout.

B : Les valeurs aristocratique, c'est du vent, comme l'aristocratie l'a toujours. Je pense plutôt que tu ne comprends pas la vraie portée de Nietzsche, que Heidegger explique d'ailleurs très bien dans Etre et temps,c'est à dire la signification du triomphe de la volonté.
D'ailleurs, le critère politiquement incorrect est assez peu important, puisqu'il est seulement symptôme de la classe dirigeante. En 1914, c'est le cosmopolitisme qui est politiquement incorrect : aujourd'hui, le nationalisme.

A : Et en quoi est il l'alpha et l'omega de la gauche ? Quand je lis existentialisme est un humanisme de Sartre, une bonne partie de ces idées sont pour moi de droite.
En fait Nietzsche c'est juste celui qui explique le monde froidement. La nature s'en fou de la morale. Tout ce qui importe c'est la force. À la droite de prendre ça en considération. D'ailleurs le principe même de non repentance est un concept Nietzschéen.

B : La gauche, contrairement à la droite, existe. Sa définition est :

  • 1 Un ensemble de techniques révolutionnaires
  • 2 Un échange croisé de reconnaissance
  • 3 Un idéal type commun, indéfini car inexistant (on peut nommer ça le Progrès, le grand soir, etc etc)

Ce qui est important de comprendre avec Nietzsche, ce n'est pas ses formes, propres au contexte sud-allemand de son époque (des autres auteurs de l'époque son bien plus radicaux), mais son idée de fond (idéal apollinien vs bacchien, etc etc) qu'il synthétise dans la formule de l'übermensch, qui n'est qu'une personnification du triomphe de la volonté (que je préfère car c'est aussi un excellent film). En ça, il accomplit ce qu'était né en germe avec Feuerbach quelques années auparavant, l'individualisation de la raison. l'élément critique d'un système , celui qui le définit n'est pas l'idée comme l'avait dit Hegel, mais élément individuel. La conséquence logique, puisque l'individu est individuel (duh), est la destruction de tout système cohérent (de pensée, mais pas que), la réalité étant multifactorielle. Et c'est en ça, que bien sans le savoir, il est l'alpha et l'omega, de la gauche, puisqu'il résout la difficulté qu'avait été celle de la gauche au XIXeme, c'est à dire la définition de l'élément numéro 3 sus cité. La rupture est d'ailleurs très marquée après lui entre les socialistes scientifiques (qui influencera le fascisme) et le "gauchisme" (que Lénine critiquera).
Dés lors que l'individu est la ratio du système, on peut se vautrer dans la matérialisme de fond du monde moderne, d'où existentialisme. Sartre n'est d'ailleurs que du sous-sous-Nietzsche porté à sa conclusion logique.
Dés lors que l'individu est la ratio du système, on peut se vautrer dans la matérialisme de fond du monde moderne, d'où existentialisme. Sartre n'est d'ailleurs que du sous-sous-Nietzsche porté à sa conclusion logique.

A : Tu fais compliqué pour au final me dire en d'autre mots que l'idéal de la gauche et son objectif, c'est le surhomme nietzschéen ? Je me trompe ? D'ailleurs Nietzsche n'a rien de révolutionnaire. Il veut juste retourner à la grèce antique. Il est donc un traditionaliste européen.
Nietzsche s'est beaucoup inspiré de machiavel. Mais certainement pas de Diogène le cynique aha

B : Nietzsche est le plus grand des cyniques, dans le bon sens du terme. (école très intéressante, même si je préfère Gorgias). L'idéal de gauche est un idéal type (vide) qui n'est rendu possible que par les éléments que porte la philosophie nietzschéenne. D'ailleurs très sincèrement je pense que ce n'est même pas lui le vrai porteur, mais il synthétise à merveille l'idée. Cette marotte de la Grèce antique ne me convainc pas plus : les révolutionnaires se disaient la nouvelle république de Rome (d'où le faisceau licteur dans les armoiries).Le traditionalisme de Nietzsche, dois-je le démonter? Je ne crois pas, tu es trop intelligent pour soutenir ça.

A : Sache juste que si j'avais pas lu Nietzsche je ne serai jamais devenu de droite. Il permet d'enlever cette lourdeur morale. C'est indéniable. Après le reste on peut en débattre.

B : Si je n'avais pas lu Lénine je ne serais pas ce que je suis. L'idée peut incorporer des élément divers. Après je n'ai jamais dit que Nietzsche est inintéressant : je dis seulement que le classifier en tant que philosophe de droite est abusif.

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!