Lettre à Charles Sannat

in fr •  8 days ago


(lire article complet)

https://insolentiae.com/la-chine-chasse-le-bitcoin-du-pays-et-interdit-le-minage/


Printemps 2019, le monde de la Blockchain est en pleine effervescence. Facebook se prépare à lancer son Stable-coin. TrustToken vient de sortir un stable-coin basé sur le GBP. En France, hormis des jeunes comme le Hasheur, Rousseaux les bons tuyaux ou Cointips, il n'existe pas vraiment de professionnels ou d'économistes qui soutient le Bitcoin ou la Blockchain (sauf l'excellente Simone Wapler,).

Pire encore, la France se comporte au niveau d'une certaine poignée d'économistes, comme une supportrice de L'OM souhaitant la défaite du PSG en Ligue des champions en raison d'une rivalité toute fictive (alors qu'il devrait y avoir une solidarité nationale).


Charles Sannat est un supporter de l'or🥇, un supporter Ultra 😡 même.


Et tel un supporter borné, la Chine publie une information comme quoi le mining sera bientôt interdit ? Super, youpi, enfin une information négative à dire sur le Bitcoin 🎉.


Charles Sannat n'a visiblement toujours pas compris les trois principales fonctions du Bitcoin.


1) Un système de paiement décentralisé (connu sous le nom de Blockchain) :

- C'est la Blockchain. En gros plus besoin d'un intermédiaire comme d'une banque, SWIFT ou de Visa-Mastercard pour réaliser un paiement ou envoyer des fonds.


Paiement dans le système bancaire 

🙂 💶➡️ 💳 ➡️ 🏦 ➡️ 🏦 ➡️  💶 🤔


Virement dans le système bancaire 

🙂 💶➡️  🏦 ➡️ 🏦 ➡️  💶 🤔


Paiement (ou virement) en Bitcoin

🙂 ₿ ➡️ 📱➡️  ₿ 😎



2) Unité monétaire :

- Une fois le système de paiement créé, il fallait bien échanger quelque chose non ? De l'euro ? Du dollar ? Non puisque le but du créateur du Bitcoin (Satoshi Nakamoto) était de justement de créer un système de paiement résistant aux crises financières. Pour cela il n'allait pas créer une Blockchain basé sur du dollar puisque comme vous le savez, le processus de création monétaire du dollar dépend notamment du nombre de prêts octroyés par les banques commerciales ainsi que de la politique économique générale de la FED (banque centrale américaine).

Et sachez qu'il n'est pas interdit de créer une Blockchain (système de paiement) basé sur le dollar. C'est ce qu'à fait TrustToken avec le TUSD ou TGBP. Il existe aussi le Gemini Dollar, USDC, Tether Dollar ...
En savoir plus ...


Il existe même déjà un stable-coin basé sur l'or. Il s'agit du Digix Gold Token.


3) Reserve de valeur :

C'est ici que très souvent le franchouillard se dit : 👨 "Bah, le Bitcoin se base sur rien... Que du vent".

Cet argument était bon en 2013. Désormais en 2019, tout le monde sait que le Bitcoin est limité à 21 millions d'unités et qu'il se base sur le mining pour la création monétaire. Le mining est un calcul mathématique à réaliser par une machine pour obtenir le droit de créer du Bitcoin. Plus il y a de machines plus le calcul mathématique sera complexe (logique). Et actuellement, seuls de grands groupes disposant de sources d'énergies conséquentes (Chine, Islande, Canada ...) peuvent miner du Bitcoin. Sinon, ça sert à rien de payer plus cher son électricité que de Bitcoin gagnés en retour. 

👨"Et si quelqu'un décidait d'en faire plus que 21 millions"

Impossible, actuellement on peut pas dépasser 12.5 Bitcoin de créé à chaque 10 mn. C'est écrit dans le code source (langage informatique du Bitcoin). Tous les ordinateurs qui se connectent à la Blockchain du Bitcoin doivent accepter les conditions du protocole établis par Satoshi Nakamoto. Si on est pas content, on peut créer un alt-coin comme l'a fait Charlie Lee avec le Litecoin ou Vitalik Buterin avec l'Ethereum.

👨"Mais l'or lui se stocke et se garde. Le Bitcoin si mon ordinateur disparaît il disparaît"

Déjà il faut comprendre que si on a par exemple 1 BTC (sigle du Bitcoin) directement dans la Blockchain (et non dans un site de trading, à ne pas confondre), nos fonds sont présents à la fois chez nous mais aussi sur tous les ordinateurs connectés à la Blockchain. Pour y accéder, il faut juste disposer de la clé privée (mot de passe) lié à son portefeuille Bitcoin et c'est tout. La Blockchain c'est un peu comme une salle de coffres mais en virtuel.


Et si l'or se stocke, il a deux inconvénients majeurs lié à son stockage. Au niveau du transport, il est lourd et encombrant. Et au niveau de la sécurité, il peut être très facilement volé ou perdu, bien plus que le Bitcoin voire même que l'euro.

Voilà pourquoi les monnaies fiduciaire ont été inventées. L'erreur est d'avoir supprimé l'étalon or sur les monnaies fiduciaires...



Car l'or à un autre inconvénient, il n'est pas divisible. En effet, il est impossible de casser la monnaie sur de l'or. En revanche avec le Bitcoin, on peut payer une baguette même si un BTC coûte environ 4500€. Pour cela, il suffit de payer 0,00027₿


Conclusion : l'or et le Bitcoin auront besoin de l'un et de l'autre pour exister. Ce qui donne de la valeur à l'or est le fait qu'il puisse s'échanger notamment contre du dollar. 

Si demain les monnaies fiduciaires et les banques venaient à disparaître à cause d'une crise, l'or risque de suivre une direction quasi similaire puisque dans ce scénario il n'existera quasiment plus aucun intermédiaire de confiance pour vérifier l'intégrité du métal précieux (eh oui, puisque les banques seront en faillite ainsi que les sociétés spécialisées dans l'or car ces entreprises font leur comptabilité en euros comme toutes les autres). 

Et puis même si tout le monde était devenu expert en or, qui serait assez fou pour payer une baguette de pain avec un lingot (37 000€) ? Ou même un Napoléon ou un Louis d'or (219€ au 12 avril 2019) ?


Le plus important est qu'il puisse encore exister un marché de change, et peut importe sa forme (marché physique, contrats or papier ou Blockchain), afin l'or puisse s'échanger rapidement et garder sa valeur. Sinon, celle-ci sera nulle car personne aujourd'hui (sauf un expert ou un professionnel en la matière) ne saurait déceler un vrai lingot d'un faux.


Et l'or à besoin d'être associé à une contre valeur car il est lent, lourd et non divisible. C'est pour cela qu'on le veuille ou non, l'avenir Charles Sannat est dans la "Tokenization de l'or" comme l'a déjà fait Digix Gold Token et comme risque de le faire la Chine (d’où probablement leur volonté d’arrêter de miner du Bitcoin).


Vous pourriez lancer un or sécurisé, divisible et rapide via la Blockchain, non ? Vous en faites un stable-coin échangeable sur Binance par exemple et dont le propriétaire pourrait les utiliser pour demander à recevoir une contrepartie en lingot chez lui. Ça serait un stable-coin audité par un cabinet spécialisé.


La Blockchain a le potentiel d'apporter la rapidité, la divisibilité et la sécurité dont il fait défaut à l'or actuellement.

Ainsi, on pourrait ainsi rêver de payer sa baguette en or ... Mais non, Charles Sannat en a décidé autrement, ce rêve n'existera jamais ... En tout cas, pas en France comme d'habitude.


Car si les américains l'ont fait, si  les chinois vont le faire, je pense que les français peuvent mieux faire que de se comporter tels des supporters de football...

Il y a d'un coté ceux qui jouent pour gagner et de l'autre ceux qui se contentent de regarder les autres jouer et critiquer ...

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!