La fable des porcs-épics … ou vivre en société !

in fr •  9 months ago

Pourquoi la philosophie nous raconte-elle des histoires ?

Pour comprendre nos problèmes… Ceux de la société… ou ceux de notre quotidien…
La philosophie, c’est un peu comme la lanterne de notre conscience.

Dans la fable que je vous propose, le philosophe Arthur Schopenhauer (1788 à 1860), nous aide à comprendre à l’aide d’un petit conte, tout le problème de l’humain à s’intégrer à un groupe, une équipe, et par extension, à la société.

« Par une froide journée d’hiver, un troupeau de porcs-épics s’était mis en groupe serré pour se garantir mutuellement contre la gelée par leur propre chaleur. Mais tout aussitôt, ils ressentirent les atteintes de leurs piquants, ce qui les fit s’écarter les uns des autres. Quand le besoin de se réchauffer les eut rapprochés de nouveau, le même inconvénient se renouvela, de sorte qu’ils étaient ballottés de çà et de là entre les deux maux jusqu’à ce qu’ils eussent fini par trouver une distance moyenne qui leur rendît la situation supportable. »

Tel que le révèle cette fable, les êtres humains sont tiraillés entre deux souffrances.
Ils recherchent la chaleur et la compagnie des autres, afin d’éloigner le vide intérieur et la monotonie de leur vie ; toutefois, leurs nombreuses manières d’être antipathiques et leurs insupportables défauts les éloignent également.

Cette fable nous démontre que nous avons besoin de faire partie d’un groupe, et qu’on doit y trouver notre juste place.
La bonne distance que ces hérissons finissent par établir, devient celle qui permet « le bien vivre ensemble ».

On l’appelle aussi… LA CIVILITÉ !
Qui se décline en plusieurs variations ; politesse, bonnes manières, respect, égards pour autrui, etc.

Et la vie en commun devient possible !

Voilà ! Jamais totalement réchauffé… mais on évite les blessures des piquants de la vie…
Vivre en société… sa pique et/ou ça réchauffe !

Et vous, quelle place y prenez vous ?

Êtes- vous plus sensibles à la chaleur ou aux piquants ?

Bonne réflexion petits (et gros) poissons Steemit … Tous dans le même bocal !!!

Tourlou !

(Photos crédits: pixabay)
Sources: http://villavoice.fr/analyser-des-histoires-p-our-reflechir-a-leur-role-philosophique/
https://www.schopenhauer.fr/fragments/porcs-epics.html

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Moi perso je suis un porc sans pic ce qui veux dire que je suis... gentil 😜😂😂🤣🤣

·

Ha ! Ha ! quel humour ;)

Belle petite réflexion que tu nous offres Ancolie! Bien trouvé!

·

Merci à toi :)

Très mignons ces petites bêtes! et uen jolie fable qui nous laisse pensifs

·

N'est-ce pas ? Merci :)

C'est une belle analogie, notre infrangible besoin de vivre en groupe est mis à l’épreuve par notre besoin de solitude , un paradoxe difficile à équilibrer sans se voir frappé d'ostracisme (mérité ou non) ou morigéné voir admonesté et au final finir falot taciturne trop timide pour imposer son existence aux autres..
Je garderai cet fable dans un coin de ma tête..
Merci

·

Belle réflexion sur ce paradoxe insoluble @brodavdoug .
En plus, j'ai appris de nouveaux mots (morigéné - admonesté) !
Ah , cette inépuisable langue française :)

Moi je crois que je vais prendre des cours chez un fakir comme ça je ne craindrai plus ceux qui piquent car mon problème est là: savoir me défendre ou prendre mes distances face aux piquants des autres.
Mais peut-être que tes hérissons pourraient aussi me donner des leçons!

Belle fable! tu as le don de piquer notre curiosité. C'est bien dit; il faut savoir garder ses distances.

·

Merci pour ce commentaire @peeknpoke :)