Le laxisme dans la parentalité

in fr •  6 months ago

LE LAXISME...

Étymologiquement cela veut dire "desserré , lâche": tend à limiter les interdictions!
Alors oui dans ce cas, je suis un parent laxiste. Car chaque interdiction est passée à travers plusieurs passoires, afin de ne pas mettre en place un rapport de force entre moi et les personnes que j'aime le plus au monde : mes enfants.

Mais non je ne suis pas "laxiste" dans la définition usitée: négligence de l'enfant pour un besoin du parent.

Car la réalité est bien là: le laxisme c'est mettre les besoins de l'enfant de côté pour ses propres besoins.

Parfois on en vient à être laxiste (comme autoritaire d'ailleurs)... Car on est à bout, alors on abandonne... Mais on abandonne pas une chose ou une situation: on abandonne son enfant à ce moment-là, par envie ou par épuisement.

Soutenons-nous dans ces moments d'égarement, pour notre bien et celui de nos enfants. 😉

Pour cela il faut se regarder avec honnêteté et bienveillance.
À tous ces parents qui ont un jour été laxistes, à tous ces enfants qui se sont un jour sentis abandonnés... Sachez que chaque graine compte pour faire changer les choses.

Ce post est fait dans le cadre des 3j de sensibilisation avec le #collectifmum sur instagram 😉

1.jpeg
2.jpeg
3.jpeg
4.jpeg
5.jpeg
6.jpeg
7.jpeg

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Cet article a été nominé pour figurer dans la sélection des @francosteemvotes ! Félicitations !

·

merci beaucoup :)

Les parents laxistes, ça crée souvent des adultes irresponsables par la suite. Il faut apprendre les règles de société aux enfants et leur apprendre à faire preuve de responsabilité.

·

Ici, c'est presque un poncif dans le sens que étant parent et confronté aux situations au jour le jour, tu as du mal à voir comment ça s'incarne.

Il y a évidemment les règles de politesses toussa toussa. Mais chaque enfants étant unique et même si on peut catégoriser grossièrement, il est indispensable pour un parent de comprendre son enfant lorsqu'il est bute sur l'assimilation d'une de ces "règles".
Et dans ce cas, l'interdiction et la punition ne sont pas pas à utiliser systématiquement.

Il est aussi judicieux d'éviter de comparer son enfant aux autres. Même avec toute la bienveillance du monde, il est naturel de se comparer à autre chose.
Ca peut aussi créer des adultes sans confiance.

·
·

merci evildido de ce retour fort constructif :)

Je suis désolée, mais je ne suis pas d'accord.

Je crois en la bienveillance : chercher à comprendre l'enfant et à lui apprendre les choses sans violence, dans la douceur, l'accompagnement, l'amour. En le traitant comme un être intelligent, capable de comprendre ce qu'on lui dit et non pas comme un "sous-humain". En adaptant nos interventions à son âge, en le protégeant, en lui expliquant.

Je crois aussi qu'il est important de tolérer les comportements d'enfant, les choses qui leur sont naturelles et qui sont devenues inacceptables dans notre société... (les rires, les cris, les pleurs, l'excitation, le jeu...)

Faire preuve de patience, ce n'est pas faire preuve de laxisme...

Il y a tout à fait moyen d'être dans la bienveillance sans être laxiste. Le mot à mettre en gros gras c'est excessivement indulgent. En gros, quand on laisse tout passer, même l'inacceptable, quand on excuse n'importe quel comportement de ses enfants sous prétexte de bienveillance et quand, au final, on abandonne toute forme d'éducation puisqu'il faut bien que les enfants vivent leur vie d'enfant et s'épanouissent au naturel.

Etre bienveillant, ce n'est pas de ne mettre aucune limite.
Être bienveillant, ce n'est pas de ne rien apprendre aux enfants.
Être bienveillant ne veut pas dire, ne jamais faire pleurer les enfants parce qu'on interdit certaines choses...

Tous les interdits ne se font pas dans la violence.
La fermeté n'est pas violente si elle est faite dans l'amour et l'accompagnement.
Les interdits sont nécessaires pour apprendre aux enfants, les limites à ne pas franchir.
Les interdits sécurisent l'enfant en lui donnant un cadre.
Les interdits sont nécessaires à la vie en société...

Bref, même si certaines personnes font cet amalgame, que parents bienveillants signifie forcément laxisme, personnellement, je ne suis pas d'accord.

Et puis... on est tous humain bordel!