Mariya Gabriel: Pas de base légale pour interdire ou limiter l'exploitation minière de bitcoin

in french •  last month


La Commission européenne a confirmé qu'elle est attentive aux préoccupations suscitées par l'augmentation de la consommation d'électricité liée à l'extraction de devises cryptographiques dans l'Union européenne, selon la commissaire européenne Mariya Gabriel, qui supervise l'économie et la société numériques.

Selon une note publiée sur le site web du Parlement européen, Gabriel a abordé la question en réponse à une question posée au Parlement.

La Commission, a fait valoir Mme Gabriel, est consciente des préoccupations suscitées par l'augmentation de la consommation d'électricité pour les monnaies cryptographiques et la technologie des blockchains en général.

La question est particulièrement cruciale pour les bitcoins, dont l'extraction minière est concentrée en Chine. Alors que les deux tiers de toutes les activités minières se déroulent en Chine, selon certaines estimations, une certaine quantité d'activités minières a lieu ailleurs.

Il n'existe actuellement aucune base juridique pour empêcher ou limiter la consommation d'énergie au sein de l'UE, note la déclaration. Mais étant donné que la consommation d'électricité est une activité économique, elle est soumise aux règles de l'UE qui s'appliquent à l'efficacité énergétique, au secteur de l'électricité et aux émissions de gaz à effet de serre. Les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur de l'électricité sont couvertes par le système communautaire d'échange de quotas d'émission.

Le modèle d'affaires du secteur minier de la monnaie cryptographique est fondé sur une évaluation élevée des devises cryptographiques, comme l'indique la déclaration. L'augmentation de la consommation et des coûts d'électricité est susceptible de modifier la valeur et la demande en ce qui concerne les crypto-devises.

L'exploitation minière est légale


La Commission n' a invoqué aucun moyen de suivre les activités minières liées à la monnaie cryptographique parce qu'il ne s'agit pas d'une activité illégale. Toutefois, la Commission examinera l'activité dans la mesure où elle influe sur la demande d'énergie.

Il est important de garder à l'esprit que de nombreuses applications prometteuses de la technologie des blockchains n'ont pas besoin d'une puissance de traitement importante, a ajouté Mme Gabriel.

En janvier, la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a déclaré au Forum économique mondial que l'extraction du bitcoin est trop énergivore. De nombreux analystes et environnementalistes ont sonné l'alarme sur la consommation d'énergie de l'industrie, et Mme Lagarde a déclaré qu'elle s'est transformée en une source de "grande préoccupation", étant donné que le monde lutte déjà contre les changements climatiques.

L'UE et la Blockchain


L'année dernière, la Commission européenne a annoncé son intention de créer un observatoire européen des blockchains en réponse à un projet du Parlement européen visant à renforcer l'expertise technique et la capacité de réglementation. Le projet comprendra un observatoire et un forum pour recueillir des commentaires sur la technologie du ledger décentralisé et de la blockchain. L'objectif est d'établir une ressource d'expertise de l'UE pour les blockchains prospectives et de développer des cas d'utilisation dans l'UE.

Un autre objectif est d'aider la CE à déterminer le rôle - s'il en est - que les autorités gouvernementales peuvent jouer pour encourager la création de telles technologies et élaborer des recommandations politiques.


Posted from my blog with SteemPress : https://www.numecoin.fr/mariya-gabriel-de-base-legale-interdire-limiter-lexploitation-miniere-de-bitcoin/

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!