Melior, part 4

in fr •  7 months ago

Vous débarquez ? Reprenez depuis le début ici !

La première partie du trajet se déroula sans encombre. Je me joignis à une caravane fluviale qui avait pour but Janderhoff et le commerce nain. Le convoi avançait lentement, tiré par des mules depuis la berge, mais je n’étais pas pressé, bien au contraire. C’était la première fois que je quittais la ville et je m’émerveillai de tout et de rien. J’avais été engagé pour réaliser de menues tâches tout au long du trajet. Nourrir le bétail, aider le cuisiner, transmettre les ordres le long du convoi, bref, rien de compliqué. Pendant mon temps libre, j’écoutais les commerçants parler de leurs voyages précédents. Certains avaient déjà connus les combats ou perdu des êtres chers. Je ne comprenais pas pourquoi ils se relançaient sur les routes en connaissant les dangers. Puis, je me suis demandé pourquoi je ne rentrais pas à Magnimar après avoir entendu toute ces histoires. L’appel de l’aventure bien sûr. Ça peut paraitre classique, surtout pour la fille d’une conteuse. Un prétexte simple et efficace qui explique la présence de tous ces aventuriers sur les routes. Pourtant, il existe bien, je le ressens maintenant, et pour rien au monde je ne rentrerai chez moi. Cela dit, ces histoires m’ont fait réfléchir : il faudrait peut-être que j’apprenne à me battre un jour. Par grand-chose, juste le strict nécessaire pour me défendre en cas de besoin.

J’ai beaucoup discuté avec Halb, l’homme qui dirige le convoi. Pourquoi a-t-il choisi cette voie, combien ça lui rapporte, quelles histoires peut-il me raconter ? C’est un homme très chaleureux qui tiens beaucoup à chacune des personnes qui ont décidés de l’accompagner. Il est né à Magnimar, comme moi, mais il a grandi à Pointesable, une petite bourgade un peu plus au nord.

Après une dizaine de jours, nous sommes arrivés à Wartle. Le chef de convoi annonça qu’ils resteraient une semaine le temps de commercer, puis qu’ils continueraient jusqu’à leur prochaine étape, le lac Syrantula, une mine d’or pour le commerce. Comme convenu, je les quitte ici et je pars vers le nord, seule. Le trajet qui me conduit à Nybor était sans risque : je devais longer la forêt de Sanos pendant deux jours. Cette forêt est habitée par les gnomes, j’ai toujours entendu dire qu’ils ne sont pas les être les plus sociables, mais ils restent le plus souvent assez pacifiques. La première journée s’est très bien passée : toute ensoleillée, un fond d’air frais, quelques rencontres sympathiques au bord de l’eau, et surtout, la solitude. Je n’avais jamais vécu ça. En ville, on est jamais seul, le silence n’existe pas. Ici, je marche de longues heures en entendant rien d’autre que le bruit de l’eau et le murmure du vent.

Le soir venu, trouvant l’obscurité de la forêt un peu inquiétante, je m’installe non loin de la rivière, sur la rive opposée. Alors que je ferme les yeux, extenuée par ma journée de marche, je perçois un bruit. Un petit rire aigüe. Et puis un autre, et encore un autre. Je bondis sur mes jambes, m’apprêtant à fuir, mais je constate mon erreur : pas de bâtiment, pas d’échelle, pas d’arbre, rien d’autre que la plaine et la rivière. Le temps que je constate, abasourdi, que je suis foutu, les gobelins passent à l’attaque. Surtout ne pas s’énerver, surtout ne pas faire appel à la puissance du vent. La rivière, c’est ma seule chance ! Une première mâchoire m’attrape la jambe, je hurle tout en envoyant le gob’ s’envoler dans les broussailles. Un deuxième me saute à la gorge, je l’esquive et m’élance dans la rivière. Aussitôt je me sens entrainé par le courant. Entre deux vagues, le clair de lune me permet de voir un de mes ennemis s’élancer dans l’eau pour me rattraper. Quelques vagues plus tard, je le vois s’embrocher sur une énorme branche coincée contre la berge. Le choc la débloque et elle est entrainé dans la rivière. Je n’arrive plus à reprendre mon souffle. La branche s’approche. J’essaye de nager vers la berge. Un choc, je m’évanoui.

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!