Histoire du Canada – une absence de 60 ans (1 ère partie)

in fr •  2 months ago

Qui accepterait une page blanche dans son livre d’histoire; c’est pourtant le cas dans notre histoire nationale.

Si on fait exception des Basques et des Vikings qui ont visité Terre-Neuve et qui sont venus pêcher dans le golfe Saint-Laurent, on considère habituellement Jacques Cartier comme le découvreur du Canada alors qu’il cherchait un passage pour la route des Indes. Il a décrit ses périples dans ses « Relations de Voyages ».

00-Cartier-a.png

JACQUES CARTIER

Il a fait 3 voyages au Canada; il a navigué le Saint-Laurent de Gaspé (la pointe est du Québec) jusqu’à Hochelaga (Montréal). Il ne pouvait aller plus loin à cause des rapides à la hauteur de Montréal, rapides qu’on appelle aujourd’hui les « Rapides de Lachine ».

Jacques Cartier est un navigateur, explorateur, cartographe et un écrivain. C’est à la demande de François 1er qu’il part, en 1534, explorer le Nouveau Monde (son premier voyage). Lors de ce voyage qui dure 4 mois, il explore surtout le golfe Saint-Laurent et prend contact avec les premiers amérindiens.

00-Cartier_First_Voyage_Map_1_fr.png

Le deuxième voyage (1535-1536) dure quinze mois; il fait une reconnaissance approfondie du territoire jusqu’à Montréal, noue des alliances, passe un hiver en sol canadien (au cours duquel il perd le quart de ses hommes), ramène avec lui 10 Iroquois dont le chef de tribu « Donnacona ».

Donnacona, qui a compris ce que cherchent les Français (de l'or, des gemmes, des épices), leur fait la description qu'ils veulent entendre : celle du riche royaume de Saguenay.

00-Cartier_Second_Voyage_Map_1_fr.png

Le troisième et dernier voyage (1541-1542)

Suite aux paroles encourageantes de Donnacona sur les richesses du territoire, François 1er ordonne une 3ième expédition. Le troisième et dernier voyage de Cartier sera très différent des précédents. Cette fois-ci l’expédition, qui comprend 2 flottes, sera dirigée par le Sieur de Roberval (ami de François 1er) et Cartier sera subordonné à Roberval. L’entreprise tarde à démarrer et Roberval remet sans cesse à plus tard le départ de l’expédition. En 1541, exaspéré, Cartier décide de partir sans attendre Roberval.

Cartier ne perd pas de temps; il pose les bases du premier établissement, fait commerce avec les Amérindiens et remplit la cale des ses navires.

Cartier accumule « l'or et les diamants », qu'il négocie avec les Iroquoiens du Saint-Laurent, qui disent les avoir ramassés près du camp.

En 1542, ne voyant toujours pas Roberval arriver, Cartier décide de rentrer en France juste au moment où Roberval s’apprête à partir.

Le sieur de Roberval part de La Rochelle le 16 avril 1542 avec trois gros navires et 100 colons. Il croisera Cartier lorsque ce subalterne décide, malgré les ordres contraires de Roberval, de rentrer en France

Aussitôt arrivé en France, Cartier fait expertiser le minerai, apprenant qu'il ne rapporte que de la pyrite et du quartz, sans valeur. Sa mésaventure est à l'origine de l'expression « faux comme des diamants du Canada »…

Le SIEUR DE ROBERVAL

Jean-François de La Rocque de Roberval, connu sous le nom de « sieur de Roberval », est un homme de guerre protestant, corsaire, courtisan de François Ier, vice-roi du Canada.
En 1540, il reçoit de François Ier, la mission d’établir une colonie et d’y « construire villes et forts, églises et temples ». Le roi lui confie cette mission, en lui attribuant le pouvoir législatif, le droit de haute-justice, et à la nomination aux charges et fonctions.

00-de_Roberval.jpg

Roberval quitte La Rochelle en avril 1542 avec une centaine d’hommes. Jacques Cartier, avec qui il devait faire la traversée, était parti un an plus tôt. Roberval poursuit donc seul son expédition et va s’installer à l’emplacement choisi par Cartier « Charlesbourg-Royal » qui se nomme aujourd’hui Cap-Rouge. Dès le premier hiver, plusieurs de ses hommes meurent de froid, de famine ou du scorbut.

Cette colonie, décimée, épuisée et victime de l’origine carcérale des colons, doit être évacuée en septembre 1543 et La Rocque rentre ruiné en France. La colonisation le long du « grand fleuve » (Saint-Laurent) est ensuite abandonnée jusqu'à ce que Pierre Du Gua de Monts en soit mandaté avec monopole commercial, agissant à distance par son lieutenant Samuel de Champlain en 1603.

Un échec total

Le troisième voyage de Cartier (1541-42) et l’expédition de Roberval (1542-43) seront donc un échec total; il n’y aura plus aucune expédition avant 1603, d’où la « page blanche » dans notre livre d’histoire. Les relations de voyages de Cartier et de Roberval, qui sont d’habitude bien détaillées, sont curieusement muettes sur la fin des expéditions de 1542 et 1543, ce qui naturellement n’aide pas à la compréhension des événements.

En France, une enquête a été instituée pour connaître les raisons de cet échec et savoir ce qui s’est réellement passé. Un début de piste viendra de loin; le capitaine d’un navire de pêche basque est venu raconter qu’un amérindien, qu’il avait croisé lors d’un échange, lui aurait avoué que lui et les siens avaient tué 35 charpentiers à Cap-Rouge, près de Québec. Le capitaine basque ne semble pas connaître les raisons de ce massacre.

Alors que s’est-il vraiment passé en 1542-43 et pourquoi s’est-il écoulé 60 ans avant de revenir en Nouvelle-France. Un historien pense avoir trouvé la réponse.

La page blanche qui cache un terrible secret.

À SUIVRE

Toutes les photos et citation sont de Wikipedia.org

RÉFÉRENCES :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Cartier

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Fran%C3%A7ois_de_La_Rocque_de_Roberval

https://fr.wikipedia.org/wiki/Roland_Viau

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Particelli_d%27%C3%89mery

https://fr.wikipedia.org/wiki/Samuel_de_Champlain


00-A-Signature.png

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Passionnant et particulièrement instructif ! Cet article nous permet de prendre connaissance des fondations de la découverte du territoire canadien ! Upvoté à 100% !

·

RELAY HISTORICAL POST.

·

Thanks !

Merci pour ce passionnant cours d’histoire. C’est fou comment les gens hauts-placés ont le pouvoir de censurer leurs échecs et autres événements embarrassants. Aussi, je ne sais pas si c’est vrai mais un épisode de la série « Il était une fois les Amériques » sur Jacques Cartier a montré celui-ci emmenant Donnaconna avec lui par la force.

·

En effet on peut dire que Cartier l'a littéralement kidnappé. Aujourd'hui les politiciens ne censurent pas leurs échecs; ils les font passer pour des réussites. C'est ce qu'on appelle des relations publiques. Merci pour le commentaire.

Très intéressant comme post! J'ai hâte de savoir ce qu'il s'est passé pendant ces 60ans!

·

Merci ! je n'attendrai pas 60 ans pour la suite !

Très intéressant ! Vite la suite !

·

Merci ! À venir dans les prochains jours.