#7 __ Message aux victimes de violences__ « Défi » 500 mots par jour…

in fr •  17 days ago



Alors par ce texte, je vais tenter quelque chose : je vais tenter de vous aider, de vous donner un peu d’énergie si vous êtes bloqué(e) dans une situation où vous subissez de la violence de façon régulière.

Je pense essentiellement aux personnes victimes de violences conjugales, mais cela pourrait, peut-être être utile pour des cas de harcèlement (il parait qu’il existe de bonnes méthodes pour régler les problèmes de harcèlement entre enfants ; à voir auprès de psychologue)

Moi, ce que je souhaite vous dire c’est :


demandez de l’aide autour de vous, autant de fois qu’il le faudra…

Alors, je sais : c’est désespérant de demander de l’aide et de n’en trouver aucune !

Sauf que : ça fait partie du parcours. Vous n’y couperez pas. A moins que vous ayez de la chance.

C’est "normal" : c’est comme ça que ça se passe.

Vous demandez de l’aide et plein de gens ne vous la donneront pas…

Même des gens dont c’est le travail, malheureusement.


Mais vous : vous ne devez rien lâcher ! Vous devez être résolu(e) à vous en sortir.

Alors, je sais : vous devez lutter, aussi, contre l’impuissance acquise. C’est le but de ce texte, vous aider sur ce point.

Car, bien sûr : quand vous êtes déjà vidé(e) par une situation insupportable, que vous êtes perdu(e), ne savez plus quoi faire et comment et que la ou les personnes à qui vous demandent de l’aide vous la refusent ou ne savent pas vous la donner (ce qui revient au même) : c’est rude !



Comment ne pas s’écrouler et ne plus agir ? Comment ne pas attendre passivement ?

Je crois que ça peut aider du monde de savoir que : c’est « normal », ça va arriver ! Des gens et même des gens dont c’est le travail ne vous aideront pas quand vous le leur demanderez. Sachez-le… Et allez trouver d’autres gens ! Autant de gens qu’il le faudra. Allez frapper à d’autres portes, autant de fois qu’il le faudra.

J’imagine que pour les victimes de violences physiques, c’est « plus simple », parce qu’elles ont des preuves… Enfin, plus simple si l’on ne compte pas la peur qu’elle doivent gérer, bien sûr.


Mais tant qu’il n’y a pas de coups, allez donc trouver la police, on vous dira :

Ça n’existe pas le harcèlement moral dans le couple. Appelez les pendant une crise d’alcoolisme de monsieur, ils viendront et vous diront : « Il fait ce qu’il veut, il est chez lui ». Que vous soyez terrorisé(e) : rien à foutre !
Allez voir une assistante sociale, elle vous demandera : « vous n’avez pas des parents qui pourraient vous recevoir ? »
Un autre assistant social à qui vous raconterez, en pleurs : « il m’a coupé la ligne internet pour que je ne puisse pas y aller pendant qu’il travaille » ; il vous répondra : « ce sont des enfantillages »
Parlez avec un « travailleur social », sur les réseaux, il vous dira : « entre nous on les appelle des victimes consentantes »… Ils pourraient pas changer de métier ceux-là ? Ah non, faut un salaire pour prouver qu’on est utile à la société et pas un parasite… Un cassos…

Demandez à un voisin, un soir particulièrement difficile d’appeler la police, il vous dira : « Soyez raisonnable madame, rentrez chez vous. »


… Et des gens diront que c’est de votre faute, que si vous restez c’est que vous le voulez bien. Ou bien que ces colères, c’est vous qui les provoquez (c’est souvent ce que disent les agresseurs).

Carrément, parfois (j’ai vu ça !) : une mère peut dire à sa fille qu’elle doit retourner avec son mari, que le divorce ce n’est pas bien. Quand on se marie c’est pour le meilleur et pour le pire…

Vous pouvez aussi voir, entendre, lire, qu’il faut pardonner, qu’on peut pardonner autant que fois qu’une personne nous a fait de mal, que la colère ce n’est pas bon… Ok pour tout ça… Plus tard !

Pour l’instant prenez votre colère comme un cadeau précieux, protégez son feu et utilisez le. Vous en avez besoin. Ne lâchez rien. Tout ça vous allez le vivre et plus encore.

Vous pouvez subir des pressions diverses et variées de votre entourage… qui ne s’en rend même pas compte. Toutes les histoires sont différentes, y’aura plein d’obstacles, chacun les siens.


Mais ne lâchez rien !

Vous pouvez avoir peur de « tout perdre » : maison, argent, travail, meubles…

Rien à foutre, barrez-vous !


Croyez-moi : plus vous attendrez, plus ça vous coûtera cher, sur tous les plans…

Bien sûr : si vous avez la possibilité d’organiser votre fuite, faites le. Il ne s’agit pas de négliger vos opportunités. Si vous savez que vous allez partir, que vous ignorez quand et comment : mettez de côté l’argent que vous pouvez, etc…



Mais surtout, ne lâchez rien ! Jamais !

Tombez, relevez-vous. Tombez, relevez-vous. Tombez, relevez-vous. Tombez, relevez-vous !

Sans relâche.

Ne vous préoccupez pas des aides que vous ne recevrez pas : next !

Solution suivante, option suivante. Encore et toujours.

Frappez à toutes les portes : demandez-vous « qu’est-ce que je n’ai pas encore essayé ? ».

Et faites-le. Surtout ne vous préoccupez pas des résultats. Vous êtes responsables de vos actions, pas des résultats. Jouez autant de coups que vous le pouvez. Ne vous dites pas : je suis maudit, je n’ai pas de chance, ça ne marche jamais, j’ai la poisse, ça n’arrive qu’à moi…

Non, non, non : c’est normal ! C’est comme ça que ça marche ! Il faut le savoir et ne pas s’en formaliser pour garder toute votre énergie.


Frappez à toutes les portes : assistantes sociales, police, psychologues, réseaux sociaux, journalistes S’il le faut retournez voir les même personnes, encore et encore .
Allez dans votre ville, dans d’autres, cherchez tous les soutiens possibles, toutes les aides que vous pourrez trouver. Expliquez votre situation (apprenez à raconter les Faits, c’est précieux, si vous en avez encore la capacité)….



Merci de m'avoir lu.




Posted from my blog with SteemPress : http://gribouille-laboratoire.fr/2019/01/7--message-aux-victimes-de-violences-defi-500-mots-par-jour/

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
Sort Order:  

Congratulations @gribouille! You have completed the following achievement on the Steem blockchain and have been rewarded with new badge(s) :

You received more than 5000 upvotes. Your next target is to reach 6000 upvotes.

Click here to view your Board
If you no longer want to receive notifications, reply to this comment with the word STOP

Support SteemitBoard's project! Vote for its witness and get one more award!